La chasse commence : The witch and the beast

The Witch and the Beast est le premier manga de Kousuke Satake. Il est prépubliée dans le magazine Young Magazine the 3rd (seinen), puis transféré dans le Gekkan Young Magazine (seinen) en 2021. La série compte huit tome au Japon et elle est toujours en cours. En France, c’est Pika Edition qui publie cette nouveauté pleine de mystère et de rebondissements.

Le résumé

Dans ce monde où des événements surnaturels entraînent parfois des ravages, Ashaf et Gido sont tous deux envoyés par l’Ordre de l’Écho Noir, dont la mission est d’éviter les débordements causés par la sorcellerie. Si Ashaf, magicien affable et chevronné, accomplit ses tâches de bonne grâce, Gido semble nourrir un dessein plus personnel lié à une sorcière en particulier… Avec la vengeance pour moteur, cette bête enragée ne pourra être entravée dans sa chasse !

© by SATAKE Kôsuke / Kôdansha
Magiciens, guerriers et sorcières

Les premières pages nous plongent instantanément dans le grand bain. Pour ne plus être sous l’emprise du sors d’une sorcière il y a plusieurs solutions. Bien entendu ce n’est pas parce qu’on a la solution que c’est facile de la mettre en place.

Gido en sait quelque chose. La jeune femme est fort jolie, mais elle a un caractère bien trempée, agit avant de réfléchir et à une façon de parler assez rustre. Et pour cause. Elle n’est pas ce qu’elle semble être au premier abord. Son compagnon de route, Ashaf , lui est plus posé, prend le temps d’analyser la situation avant d’agir. Un duo complémentaire et détonnant commence une chasse à la sorcière. Combats, destructions, rien ne semble arrêter notre duo, surtout quand Gido se déchaine. Si Ashaf est fort, il est aussi en retrait, se faisant piquer la vedette par Gido. Il faut dire que ce personnage est intéressant par bien des aspects. J’ai hâte de savoir comment Gido a pu en arriver là avec…

Chasse aux sorcières

Dans ce monde alternatif qui fait penser à l’Angleterre, ou un quelconque pays d’Europe, on retrouve tous les ingrédients d’une bonne série de fantasy. L’auteur évite quelques écueils et rend son récit intéressant avec une utilisation très personnels de la chasse aux sorcières. Le cas Gido est bien entendu un atout de taille dans le récit, au propre comme au figuré. Le coup de crayon de Kousuke Satake est impressionnant pour un premier titre. Des personnages beaux attachants et des décors qui fourmilles de détails. Ce premier tomes a son lot de combats exaltants dès les premiers chapitres.

The Witch and the Beast est un titre aux design attirants qui je l’espère ne va pas tourner en rond dans les prochains tomes, ce serait dommage car il a du potentiel pour en faire un très bon titre. 

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

2 réflexions sur “La chasse commence : The witch and the beast

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.