AnimeTV

Bilan de la saison d’anime hiver 2023

Bilan de la saison d’anime hiver 2023. Je pourrais écrire sur chaque série que j’ai vu, mais je sais aussi que je suis bien trop lente à l’exercice. Cette saison a été riche en anime (Partie 1 & Partie 2) je me tourne donc vers un bilan de la saison d’anime hiver 2023. Dans cet article je vais revenir sur les différents anime de cette saison et faire un petit bilan si j’ai eu des coups de cœur ou des déceptions.
Ce fut une saison très chargé avec beaucoup, beaucoup d’anime, pas toujours de qualité, mais qui auront su occuper mes longue soirées d’hiver. Crunchyroll diffuse une grande partie de ces anime, mais ADN n’est pas en reste. Disney+ a diffusé Tokyo revengers en simulcast dans une certaine indifférence. Je retiens plus l’arrivée de Time shadows. Nerflix diffuse Vinland saga qui était aussi sur Crunchyroll. On retiendra chez eux la fin de Aggretsuko.

Le top 3

Trigun stampede

Orange a fait une adaptation absolument géniale. Ils sont évités de refaire une série qu’on aurait comparé à la première de 1998, ils ne suivent pas pour autant le manga et pour autant ça marche parfaitement. Ils ont voulu faire une nouvelle série, mais qui ne soit ni le manga, ni le premier anime. Véritable réussite visuelle, Orange s’est payé le luxe de rendre tous les projets CGI télé ridicules. Ils se sont sont servit des mouvements de caméra pour rendre les combats plus impressionnants. Les personnages ne perdent rien de leurs expressions, les visages ne sont pas figés comme dans les autres productions. Si quelques éléments restent encore perfectible, il faut bien avouer qu’ils ont mis une sacrée claque à tout le monde.
Tombi de Kvi Baba restera un de mes titres préférés de ce début d’année 2023.

Buddy Daddies

Projet original, Buddy daddies s’annonçait bien. Un duo de choc et une petite fille cocktail parfait pour une comédie dramatique de qualité. Les titres originaux ont tendance à se perdre en court de route. Mais Buddy daddies a garder le cap jusqu’au bout.
La série reste réaliste. Tous les parents qui vivent au Japon auront connus les mêmes déboires et bons moments. En parallèle on a cette histoire improbable de deux tueurs qui vont construire leur propre famille, certes sans lien du sang, mais avec beaucoup d’amour. Une famille en tout point moderne, avec deux papas qui vont tout sacrifier pour cette petite fille qui fait fondre leur cœur. Ils pensaient que leur vie ne valait rien, qu’ils n’avaient aucun but dans la vie. Mais cette mini tornade va leur apprendre le contraire.
Ils ont fait fondre mon cœur comme celui de Kazuki papa et Rei papa !!!

Sugar apple fairy tale

Sugar apple Fairy tale est adpaté d’un light novel écrit par Mikawa Miri avec les illustrations de AKI.

L’anime quant à lui est produit par le studio  J.C.Staff. Le réalisateur Youhei Suzuki c’était déjà illustré avec Kiyo in Kyoto et d’autres productions moins connues.
A cause du visuel aux couleurs pastels, je m’attendais à un anime un peu fleur bleu, cul-cul. Mais pas du tout. J’ai été bien inspiré de regarder un premier épisode. Je suis tout de suite tombée amoureuse du chara design des protagonistes. Et pas que de Challe.
C’est un monde de conte de fée où les sculptures en sucre de pomme (sucre d’argent) sont fait pas des maîtres en la matière. Cependant le monde dans lequel elle vit est loin d’être un conte de fée. Si les jolies couleurs vous le font penser vous avez tout faux. Son but devenir Maître du sucre d’argent comme sa mère décédé peut de temps avant ses 15 ans.
Les fées sont les esclaves des humains. Notre héroïne, Ann Halford, ne veut pas d’un monde où les fées seraient ses esclaves. Les deux fées qui l’accompagnent le feront de leur plein grès. Challe est une fée guerrière qui va devenir son garde du corps. Elle doit gérer la misogynie ambiante de cette société médiévale. Si certains camarades l’aideront, d’autres ne sont là que pour lui mettre des bâtons dans les roues. Elle se heurtera aussi aux différences de classe sociale.
C’est une série qui aura su véritablement me ravirent de bout en bout. La seconde partie est prévue pour juillet.

Les bonnes surprises

Tomo-chan est une fille !

Tout commence quand Tomo déclare son amour pour son ami d’enfance. Ce dernier prend ça à la blague. Il est vrai que depuis qu’il s’est rendu compte que son ami d’enfance était une amie d’enfance (il est pas futé), il sent bien qu’il n’éprouve pas la même chose. Ils ont l’habitude de se chahuter (et de se foutre de belles mandales).
Petit à petit ils ont se découvrirent sous un nouveau jour. Les personnages secondaires sont eux aussi très intéressants. Au de là des clichés, ils vont révéler des personnalités plus profondes que ce qu’on pouvait entrevoir au début.
Tomo-chan est une fille ! est une comédie romantique drôle et attachante. Ce yonkoma en huit tome a été parfaitement adapté au format anime.

Handyman Saitou in Another World

Tiré d’un manga humoristique, Handyman Saitou est aussi une bonne surprise. Ca commence par des courtes histoires où on nous présente Saitō et ses nouveaux compagnons. Il vient d’un autre monde (notre univers) où il était homme à tout faire. Bricoleur, ses compétences ne sont pas mis en valeur par son patron. Il pouvait tout ouvrir, tout réparer. Mais il s’était fait virer, puis se faire renverser par camion. Il se retrouve dans un monde de fantasy médiévale où il rencontre un petit groupe d’aventurier. Il va vite devenir indispensable.
Leur amitié va se développer au fil des quêtes. Drôle, loufoque, parfois en dessous de la ceinture, Handyman Saitou est un anime qui aura su se démarquer, non pas par ses qualités techniques, mais par son scénario amusant.

The Magical Revolution of the Reincarnated Princess and the Genius Young Lady

Encore une réincarnation, mais cette fois c’est un grand magicien qui devient une jeune fille qui n’a pas de magie. Mais elle ne renonce pas pour autant à avoir sa place dans son pays. Elle va se rapprocher de l’ex. fiancée de son frère qu’il a rejeté pour une autre. Au fur et à mesure, c’est bien plus qu’une amitié qui va naître entre elle.
Adorable et plein de vie, cet anime a su mettre en avant deux jeunes filles au tempérament fort. Elles vont révolutionner leur royaume.

Les ni bons ni mauvais

Il y a une floppée de titres qui sont sympa, mais qu’on oubliera assez rapidement.
J’épargne 80 000 pièces d’or dans un autre monde pour ma retraite : Sympa par moment, mais anecdotique au final.
The Fire Hunter : Un anime intéressant de par son cast de vieux briscards, mais qui pèche par le manque d’argent. Ils ont beau tenté de noyer le poisson, ça rend le visionnage difficile. Pourtant, l’histoire est riche et foisonnante d’idées.
Hero Skill – Achats en ligne : Tout comme je m’étais ennuyée dans le manga, je me suis ennuyée dans l’anime. C’est clairement un titre tranquille pas prise de tête. Je suis juste contente d’entendre Yuma Uchida dans le rôle du héros.
Le Conte des parias : L’histoire est pas mal, mais un peu gâchée par une réalisation pas vraiment top. C’est le minimum syndical.
Ippon, again! : Un petit anime tranche de vie sportive, mignon sans prétention. Si vous aimez le judo c’est parfait. Un détail qui me plait, c’est que les filles sont robustes et pas filiformes !
The Ice Guy & The Cool Girl : Un anime mignon, tranquille, mais qui ne va pas bien loin. C’est juste sympa sans plus.
Ningen Fushin : Le début est original et très chouette, mais on perd un peu de vue l’objectif par la suite. C’est dommage.
NieR:Automata : Bon c’est décevant, mais surtout on n’a pas encore la fin… La production est compliquée sur ce titre en particulier. Je n’ai pas joué au jeu, je trouve donc l’histoire intéressante, mais sans plus d’attachement. 

Les déceptions

Revenger : Sur le papier c’était pas mal, surtout au vu du staff qui bossait dessus. Mais au final je me suis ennuyée. Jamais je n’ai vibré pour le héros ou ses compagnons. Il manque quelque chose autant aux personnages qu’à l’histoire en elle-même. Dommage car la réalisation était pas mal.
Technoroid : Overmind : C’est une prod assez moyenne. L’histoire dans un futur avec des androïdes est plutôt bien fichue. Mais, ça reste très basique et linéaire. Avec une morale très cul-cul. Au final, on s’ennuie un peu beaucoup.
Giant Beasts of Ars : J’ai bien aimé la série : l’univers, les personnages, la réalisation même si l’animation n’est pas toujours folle. Mais, le dernier épisodes nous laisse totalement sur notre faim. On a l’impression que c’est rushé et qu’il manque un bout. C’est très étrange et fort dommageable car sinon c’était plutôt une bonne surprise.
Kaina of the Great Snow Sea : L’univers est originale, mais le déroulement de l’histoire quant à lui est convenu au possible. Il n’y a jamais de vraie tension et les enjeux semblent importants. Mais au final on s’en fiche un peu. Les héros sont ascétisés au possible. La CGI a dû mal à passer alors qu’est diffusé en même temps Trigun Stampede. La suite sera en film.
High Card : Il parait que j’aurais dû aller plus loin. Mais j’ai lâché au bout de cinq épisodes. J’attendais encore de comprendre où on allait. Trop de séries cette saison pour perdre mon temps sur un titre en particulier. Un second court a été annoncé.
Endo and Kobayashi Live!! : Le pitch de départ est sympa. Deux lycéens qui sont les commentateurs d’un otome game. Mais très vite ça va tourner en rond. Si au final ça se termine bien, on a quand même un goût de trop peu.
UniteUp! : Il y a tellement mieux sur le même thème (les idoles masculines). Cette tranche de vie pèche par un manque de créativité, mais aussi par les niveaux parfois très inégaux des doubleurs/chanteurs (parfois totalement débutants).

Les suites incontournables 

Il y a des suites aussi et qui ont été tout aussi bien que les saisons précédentes. Avec entre autre : VINLAND SAGA, Tsurune, The Vampire Dies in No Time, Bungo Stray Dogs, My hero academia, Iruma à l’école des démons, To your eternity, In/Spectre, Aggretsuko, La voie du tablier, Play it cool, guys et Urusei yatsura.

Il y a de suites qui m’ont moins marquées comme Tokyo Revengers qui est dans la lignée de la première… donc pas géniale surtout si on le compare au manga. Puis il y a By the Grace of the Gods qui n’est pas à la hauteur du manga ! Allez le lire chez Nobi Nobi vous perdrez moins votre temps.

J’espère que ce bilan vous plaira. Si c’est le cas je ferais de même pour la saison de printemps !

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

2 réflexions sur “Bilan de la saison d’anime hiver 2023

  • Charlotte

    Superbe article, qui m’a donné envie de découvrir des animés. bonne continuation. a bientôt.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.