Anthologie Tatsuki Fujimoto 22-26

Anthologie Tatsuki Fujimoto 22-26 est le second tomes des œuvres de jeunesses, les premières publications de Tatsuki Fujimoto entre 17 et 21 ans. Le mangaka auteur de Chainsaw man et Fire punch a comme tout le monde débuté avec des histoires courtes.

C’est quoi l’histoire ?

Dans la continuité de 17-21, découvrez de nouvelles histoires courtes dessinées entre ses 22 et 26 ans par le génial Tatsuki Fujimoto, l’auteur de Chainsaw Man ! Ambiance kafkaïenne, légèreté d’un quotidien glissant dans le surnaturel, exploration de la frontière entre sexualité et violence, fascination et répulsion… Ici, le style du mangaka s’affine pour composer des récits poignants où le drame menace d’éclater sur chaque planche. Autant de nouvelles dans lesquelles se cachent les bourgeons de chefs-d’œuvre à venir !

© by FUJIMOTO Tatsuki / Shûeisha
Le chant des sirènes

Une nouvelle fois nous avons droit à quatre histoires courtes publiés entre ses 22 et 26 ans. Imparfaites, mais tout de même bien au dessus de ce qu’on peut attendre d’un mangaka de son âge. J’ai personnellement préféré sa précédente anthologie. Sans doute ai-je été plus touché que dans celui-ci.
On commence avec une étrange histoire de sirènes. On sent quand même que c’est lui qui est au commande car il y a de vrais moments de malaises. On commence à être habitué, mais n’empêche c’est toujours quand on s’y attend le moins que ça vous saute au visage. L’histoire suivante explore le fantastique d’un autre genre. Justement un jeune homme se réveille un matin en étant devenu un garçon. Il va ensuite devoir vivre avec les réflexions (très sale) de ses camarades de classe. Là encore, c’est abordé avec assez de finesse, surtout dans un format court comme celui-ci.

La sœur chelou

L’histoire courte qui m’a le plus touché c’est sans doute La prophétie de Nayuta avec ce grand frère qui protège une sœur au destin sanglant. Dans l’esprit je l’ai trouvé assez proche de Chainsaw man et l’inéluctabilité du futur du héros. Quant à la dernière histoire même si elle sert de socle à ce que sera plus tard Look back, je ne peux m’empêcher de la trouver beaucoup trop bizarre malaisante.
L’anecdote raconté à la fin du volume est sans doute la chose la plus creepy de tout l’anthologie… Mais il a au moins le culots de la raconter.
Au fil des histoires ont voit son style évoluer vers celui que nous lui connaissons aujourd’hui, d’un point de vu artistique c’est assez bluffant à voir surtout que seulement quatre ans séparent la première et la dernière histoire.

Cette anthologie, tout comme la première, est un indispensable pour mieux aborder l’univers ravagé de Tatsuki Fujimoto. Elle prendra une place toute choisie avec les autres histoires courtes de cet auteur de géni.

Public : Tout public dès 12 ans

Service presse

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.