Lecturemanga - manhwa - manhua

Deux nouveaux manga Star wars : Visions et Le Mandalorian

Le manga Visions est un recueil d’histoires courtes tirées des courts métrages disponibles sur Disney+. On retrouve Kamome Shirahama (L’atelier des sorciers), Keisuke Satō (Little Witch Academia), Yūsuke Ōsawa (Green Worldz, La ballade de Ran, The Madalorian), HARUICHI (Leia Princesse d’Alderaan, Luke Skywalker Légendes). Les chapitres étaient prépublié dans le magazine Big Gangan (seinen). Star Wars : Visions, est une adaptation de la série Star Wars Visions diffusée sur Disney +. Cette anthologie comprend quatre histoires issues de quatre épisodes de la série.

C’est quoi l’histoire ?

Un forgeron de sabres lasers, une esclave qui lutte contre le joug de l’Empire, un Jedi et son padawan qui explorent la bordure extérieure, des jumeaux issus du côté obscur…
Quatre histoires courtes qui s’inscrivent dans l’univers Star Wars, adaptées de la série animée évènement Star Wars : Visions qui revisite avec audace et talent la mythique saga !

Star wars
Pour lire un extrait cliquez sur l’image © & TM 2023 Lucasfilm Ltd.
Visions

Je n’ai jamais parlé de la série de courts métrage Star wars : Visions disponibles sur Disney+, pourtant je les ai regardé le jour J sur la plateforme. J’étais intriguée parce ce qu’allait pouvoir réaliser les studios japonais sur cette licence iconique. Et je n’ai pas été déçue. Il y a des épisodes que je préfère à d’autres, mais globalement je les ai trouvé tous qualitatif dans leur genre. Bien entendu, j’ai un petit coup de cœur pour celui du studio TRIGGER, « Les jumeaux », qui est l’un de ceux présent dans ce recueil. Le style reconnaissable de studio et les chara desing très proche de PROMARE ne sont pas étranger à mon attachement pour cette histoire.

Un seul univers… plusieurs visions !

Quatre histoires, pour quatre styles très différents, mais dans un seul et même univers. Il est si étendu qu’il est assez facile d’y créer ses propres histoires avec son propre style. Il n’y a qu’à voir The Clone Wars ou Star Wars Rebels pour comprendre que des styles très différents tant dans les graphismes que la narration peuvent naître dans ces univers. Et c’est cette richesse qui donne à ce recueil tout son intérêt.

Ce recueil est parfait pour ceux qui ont aimé la mini série et qui désirent avoir une version papier. Les mangaka choisirent sont tous excellents et je partage la joie de Kamome Shirahama de réaliser un rêve en dessinant pour la licence Star wars.

Public : Tout public – dès 12 ans

Pour cette adaptation en manga de Star Wars – The Mandalorian c’est le mangaka Yūsuke Ōsawa (Green Worldz, La ballade de Ran, The Madalorian) qui s’y colle. Comme les autres titres Star wars il est prépublié dans le magazine Big Gangan (seinen). Il s’agit de l’adaptation en manga de la série de Disney + qui retrace les aventures de Mando, chasseur de primes mandalorien et de Grogu, enfant de la même espèce que Yoda, aux pouvoirs mystérieux. La série vient de débuter chez Nobi Nobi.

C’est quoi l’histoire ?

Il y a bien longtemps, dans une galaxie lointaine, très lointaine se déroule l’histoire d’un loup solitaire et d’un enfant aux pouvoirs étranges. Cinq ans après la mort de Dark Vador, la paix n’est pas encore revenue car les survivants de l’Empire Galactique continuent de fomenter des troubles, dans l’ombre…
Après la capture mouvementée d’un Mythrol sur une planète glacée, Mando, chasseur de primes tenant son surnom de ses origines mandaloriennes, cherche une nouvelle mission qui paye bien. Greef Karga, un agent de sa Guilde, l’oriente vers un mystérieux Client qui le charge de lui ramener un Objectif… mort ou vif. Mando ne sait pas encore que cette quête va bouleverser son existence. La série évènement adaptée en manga.
Série en cours, Star Wars – The Mandalorian, est l’adaptation en manga de la série de Disney + qui retrace les aventures de Mando, chasseur de primes mandalorien et de Grogu, enfant de la même espèce que Yoda, aux pouvoirs mystérieux. Un manga reprend 1,5 épisode de la série. À noter que la saison 3 est attendue sur Disney + en février 2023.

Pour lire un extrait cliquez sur l’image © & TM 2023 Lucasfilm Ltd.
The Mandalorian

Star Wars – The Mandalorian est une des rares séries que j’adore et que je suis depuis le début. Bébé Yoda ou Grogu, est un personnage attachant, et beaucoup moins bavard qu’un Yoda à son époque. Mando n’est pas mieux. Car on ne voit pas ses expressions à cause de son masque. Pourtant, lui aussi va devenir un personnage incontournable et à qui ont va s’attacher. Ce duo improbable fait que la série fonctionne à merveille. Le rythme assez lent de la première saison se ressent peu dans le manga. On déguste avec les planches absolument magnifique du mangaka.

De la série au manga

J’ai toujours eu un peu de mal avec les styles trop réalistes, ce qui m’a totalement coupée du milieu du comics. Pouvoir profiter des versions manga c’est une aubaine pour moi. Sachant que le style est malgré tout très réaliste dans ce cas précis. Or, on bénéficie de la mise en page cinématographique du média. Bref, je suis conquise même si bébé Yoda arrive bien tardivement. Ca laisse l’espoir que le manga sera plus long que les autres qui sont souvent assez courts.

Ce premier tome est un coup de cœur avec une mise en page dynamique avec les personnages mythique de la série. Si vous aimez la série télé, le manga devrait tout autant vous plaire. L’immersion dans l’univers de Star wars est complet !

Public : Tout public – dès 12 ans

Service presse

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.