Du manga à l’anime To your eternity

To your eternity est un manga de Yoshitoki Oima prépublié dans le Shōnen Magazine depuis 2016. En France, on peut le lire aux Editions Pika. L’anime quant à lui est diffusé sur Crunchyroll tous les lundis soirs.

De quoi ça parle ?

“C’est à l’épreuve de la réalité que je saurai ce que je suis… Voilà pourquoi mon voyage commence.”
Un être immortel a été envoyé sur Terre. Il rencontre d’abord un loup puis un jeune garçon vivant seul au milieu d’un paysage enneigé. Ainsi commence le voyage de l’Immortel, un voyage fait d’expériences et de rencontres dans un monde implacable…

Un manga et un anime de qualité

Pourquoi n’ai-je pas commencé par le manga ? Bonne question car je suis une grande fan de Yoshitoki Oima sur le manga A Silent Voice ainsi que du film. Mais bizarrement To your Eternity ne m’a pas du tout attiré, et les premiers retours assez tièdes, n’avaient pas aidé. Pourtant avec la venue de l’autrice à Japan Expo en 2018 j’aurais pu avoir très envie de lire une de ses nouvelles œuvres… Mais ce ne fut pas le cas.

Quand l’anime est annoncé, je sens les retours plus chaleureux. Ma curiosité est piquée et je me lance dès le jour J dans le visionnage du premier épisode. Et c’est la claque. Il reprend le premier tiers du premier tome du manga. Et j’ai évidement à ce moment là une grosse envie de me mettre des baffes. Pourquoi ne pas avoir cru en l’autrice ? Parce que quelques personnes n’avaient pas aimé ? Se faire un avis soi-même rien de plus efficace ! Me reste maintenant a rattraper 15 tomes, bientôt 16… Aie ! Comme si ma PAL n’était pas déjà énorme. Qu’à cela ne tienne le jeu en vaut la chandelle.

L’équipe

To your eternity est un anime réalisé par le studio Brain’s Base, un nom sans doute moins connu que d’autres mais qui ont donné vie à des titres de qualité comme Durarara!!, Blood Lad ou encore l’excellent Baccano!!. Il est réalisé par Masahiko Murata qui a beaucoup bossé sur en temps qu’animateur sur Naruto et même directeur de l’animation sur Shippūden. Et c’est Shinzou Fujita qui s’est occupé de la structure de la série. Elle compte 20 épisodes ce qui est moins que d’habitude, mais pour un résultat de qualité. Au chara design on retrouve un habitué du studio avec Koji Yabuno avec Durarara!!, mais qui a aussi pas mal bosser sur Naruto.

L’ambiance musicale de Ryou Kawasaki est elle aussi assez intéressante. Mais comment ne pas tomber sous le charme du générique de début, Pink Blood, interprété par la grande Utada Hikaru. Pour le générique de fin l’instrumentale de Masashi Hamauzu, Mediator est parfaitement dans l’ambiance mystique de l’anime.

Pourquoi c’est bien ?

A force de ne plus vouloir trop en raconter parce qu’on a peur de spoiler, on oublie qu’il faut aussi donner envie de voir une œuvre grâce à son contenu. Qu’un : c’est bien lisez-le, ça ne suffit pas toujours à convaincre de se lancer. Alors, si vous avez peur ne lisez pas ce qui suit.

Ce qui m’a plus dans To your eternity c’est qu’on se retrouve avec un héros, simple boule lumineuse, devenu ensuite un caillou, puis un loup et enfin un humain. Il va apprendre la vie, mais aussi appréhender durement la mort. C’est la finalité de tout être sur terre. Pourtant les compagnons de routes qu’il va rencontrer il va les absorber leurs souvenirs et ils vont faire parti de lui par la suite. Une fois passé le 1er épisode on sait que tous les gens qu’il va rencontrer vont finir tragiquement et être absorber. Et c’est ça qui fait que ce manga est magnifique. On s’attache à chaque fois, car les histoires de ces personnages sont belles, et l’amitié qui est lit toujours forte.
Et le couperet tombe, toujours, de façon immuable. Pourtant on va continuer notre lecture/visionnage. Parce qu’on sait qu’on va souffrir, mais on sait aussi que ce n’est pas vain.

To your enternity est un très beau manga, un superbe anime et il faut le regarder car les deux procurent des émotions très fortes. Des montagnes russes émotionnelles écrites d’une main de maître par Yoshitoki Oima. Elle nous touche au plus profond de notre être, tour à tour en laminant notre cœur et le pensant juste après. Du grand Art !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.