Lecturemanga - manhwa - manhua

Vivre ou mourir comme un champion avec Black Box

Black Box est un manga de Tsutomu Takahashi paru dans le magazine Afternoon (seinen) publié en 2015. NeuN s’est terminé un peu brutalement, et avec le succès du retour de Sidooh chez Panini c’était le bon moment pour sortir ce titre terminé en six tomes. Pika nous fait ainsi plaisir avec cette sortie.

De quoi de ça parle ?

Un père en prison pour meurtre, un grand frère arrêté pour le même motif : Ryoga Ishida fait partie d’une “famille de tueurs”. Malgré l’agitation des médias qui le soupçonnent d’être lui aussi un assassin, Ryoga s’accroche à son talent et aux lettres que lui envoie son père pour faire ses premiers pas en tant que boxeur professionnel. Son but ? Devenir le plus grand des champions.

Cliquez sur l’image pour lire un extrait / © Tsutomu Takahashi / Kodansha Ltd.
Héritage lourd à porter

Quand on a envie de devenir champion, il faut savoir utiliser même les drames de sa vie. Ryoga traîne la mauvaise réputation de sa famille (son père et son frère sont accusés de meurtre), pour la presse c’est une raison suffisante pour penser que lui aussi pourrait devenir un meurtrier. Il va se servir de sa mauvaise réputation pour rencontrer des boxeurs. Son ambition est de passer pro et le plus rapidement possible. Sans vraiment d’argent, il n’a qu’un coatch, mais aussi les conseils que son père lui envoie depuis la prison.
Forte tête, il est en impose parce qu’il n’est pas seulement un boxeur plein de muscles, mais c’est aussi un sportif de talent. Stratégie, entraînements, il ne laisse jamais rien de côté.

Un poing c’est tout

C’est avec un plaisir toujours intact que je plonge dans les titre de ce mangaka. Je ne me lasse jamais de son trait vif, ses univers sombres et ses héros tourmentés. Encore une fois il frappe fort. La mise en page nous plonge au coeur de l’action sur le ring avec une violence digne d’un uppercut.
C’est beau, c’est crade, c’est dur et ça vous happe littéralement au coeur de l’histoire. On a l’impression de sentir la sueur, mais aussi les coups.

Black box est à la hauteur de mes attentes. Une nouvelle série de Tsutomu Takahashi qui trônera sur mes étagères. 

Public : Tout public - dès 14 ans
Service presse

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.