Comédie douce amère : The Yakuza’s Guide to Babysitting

The Yakuza’s Guide to Babysitting est un manga de Tsukiya et publié sur le site Comic ELMO (shōjo).  En France c’est chez l’éditeur Kana que nous découvrons cette nouveauté. Si vous êtes attentif aux anime qui sortent en France. Vous avez peut-être déjà vu ou entendu parler de sa version anime. Elle a été diffusé cet été sur Crunchyroll. Le manga est traduit par Aline Kukor qui nous réjouit encore une fois.

C’est quoi l’histoire ?

Kirishima est un yakuza surnommé « le démon » et ses missions finissent bien souvent dans un bain de sang. Le boss du clan, qui en a marre de masquer les bévues de son subalterne, lui confie une mission qu’il ne peut refuser : prendre soin de sa précieuse fille, Yaeka, 7 ans.

©Tsukiya ©MICRO MAGAZINE, INC.
Une comédie drôle, mais pas que…

Kirishima est un yakuza surnommé « le démon », il prête des câbles assez facilement de ce fait il est crain part à peu près tout le monde. Pourtant le chef du clan sait que derrière cette violence se trouve quelqu’un de bien. De ce fait, il va lui confier sa fille. Elle a 7 ans, c’est une enfant très calme (trop calme), qui est très introvertie. Sa maman est dans le coma à l’hôpital ce qui rajoute un peu d’épaisseur aux personnages. Le boss semble éteint et las, de son côté la petite fille semble vouloir montrer bonne figure sans toute fois avoir l’air heureuse. C’est dans ce contexte un peu compliqué que commence notre comédie. Car oui, si ce n’est pas un gag manga loin de là, il s’agit bien du jolie comédie douce amère.
La communication c’est pas le fort de ces deux là. Lui préfère taper avant d’agir et elle reste renfermée… Bref, petit à petit ces deux là vont s’apprivoiser. Et le miracle sera qu’ils arrivent à ouvrir leur cœur aux autres.

Baby sitting

Kirishima et Yaeka s’entendent pas si mal au final. D’histoire en histoire on va les voir évoluer sous nos yeux. Parfois ils seront mouillés par cette saloperie de poussière (si, si) et parfois on rigole bien des situations totalement absurdes et cocasses. S’ajoute à cela une galerie de personnages haute en couleur. Sugihara Kei qui suit notre héros comme son ombre (son histoire est très touchante), le pote gay de lycée Rei Houjo, Touichirou Aoi ancien yakuza du clan, Kanami la sœur de la maman de Yaeka. Il y en a que vous ne verrez pas de suite et que j’ai découvert dans l’anime.
Sous ses aspects de comédie enjouée, se développe des histoire douces amères sur ses personnages pas toujours épargnés par la vie. J’ai dû laisser le temps à la série de m’accrocher car au départ, c’est un peu lent (surtout l’anime qui prend son temps).  Laissez lui une chance de se dévoiler petit à petit. Tout comme Kirishima et Yaeka ouvrent leurs cœurs tout doucement.

L’anime

Un petit mot sur l’anime. La série a été réalisé par les studios feel. (Remake Our Life!, Tsuki ga Kirei) et Gaina (Forest of Piano) et compte 12 épisodes. La réalisation a été confié à Itsurou Kawasaki (B: The Beginning Succession, Magical Girl Boy) qui s’est occupé aussi des scripts. C’est Keiichirou Oochi (Gotobun, Adachi et Shimamura) qui s’est occupé du scénario général. Certes cet anime ne vous mettra pas des étoiles dans les yeux par son animation folle, loin de là, mais elle met tout de même assez bien en valeur l’atmosphère générale douce et tendre du manga d’origine.

The Yakuza’s Guide to Babysitting est plus subtil qu’on ne le pense au premier abord. Même en ayant regardé l’anime, la série met le temps de se mettre en place et montrer tout son potentiel. 

Public : Tout public

Service presse (pdf)

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.