Love of kill, bien plus qu’une histoire d’amour

Love of kill est un anime de cette saison d’hiver 2022, il est tiré du manga de Fe publié dans le Comic Gene (shojo). Il compte déjà 11 tomes et il est toujours en cours de publication. Inédit en France malgré les grandes qualités du titre, il nous faudra nous contenter de l’anime disponible sur Crunchyroll et ADN. Ce dernier dispose d’une VF ce qui j’espère va augmenter la popularité du titre.

De quoi ça parle ?

La tranquille chasseuse de primes Chateau et le mystérieux et puissant tueur à gages Ryang-ha s’affrontent et deviennent ennemis après ce combat. Du moins, ils auraient dû, mais pour une raison étrange, Ryang-ha s’attache à Chateau et commence à la suivre partout. Petit à petit, Chateau coopère avec Ryang-ha qui l’entraîne dans la lutte contre les organisations qui le traquent. Une bataille également liée à son passé.

©2022 Fe/KADOKAWA/LOVE of KILL Project
Tueurs sans âme

Fe explique qu’elle voulait lire un manga qui parle d’une histoire d’amour entre un chasseur de primes et un tueur à gage. Par qu’on n’est jamais si bien servi que par soi-même, elle a décidé de le dessiner elle-même. Et c’est ainsi que naît Love of kill le génial manga qu’il est bien. J’ai pu lire les cinq premiers tomes en japonais qui étaient en lecture gratuite quand l’anime a commencé, et on peut dire que ça se lit très facilement. Mélange d’actions, d’intrigues sur le passé de nos deux protagonistes, l’histoire d’amour passe au second plan.
Que ce soit Chateau ou Ryang-ha tout deux semblent aussi froid l’un que l’autre. Le destin les rassemblent des années après s’être rencontré lorsqu’ils étaient enfant. Pour autant, on ne sait pas qui ils sont vraiment. Elle a tout oublié sauf son nom, recueilli ensuite par le policier qui s’était occupé de son affaire, elle ne garde aucun souvenir d’avant « l’accident ». Effectivement, ce qui les attire l’un à l’autre n’est pas de l’amour pur et classique. Il est collant, elle est impénétrable, mais il y a quelque chose entre eux c’est évident.
C’est intéressant d’avoir un couple aussi atypique qui vont à l’encontre de ce qu’on attendrait dans un « shojo ».

Une réalisation sans éclat

L’anime en lui-même n’est pas le plus beau que j’ai pu voir. C’est le studio Platinum Vision qui s’en occupe, on le connait pour Dr. Ramune ou encore Kono Oto Tomare!. L’animation est correcte, mais sans éclat malheureusement. Le chara desing de Toshimitsu Kobayashi (Dr Ramune, Kono Oto Tomare!) a un peu de mal à s’élever au niveau du manga comme c’était déjà le cas pour Kono Oto Tomare!. Fe a un coup de crayon vraiment magnifique et on perd beaucoup de son style élégant.
La réalisation de Hideaki Ooba (Dr. Ramune) est un peu plate, et manque de relief. Le script d’Ayumu Hisao (Dr Ramune, Kono Oto Tomare!, Devils Line) suit le manga case par case. Seuls quelques rares éléments sont amenés plus tôt dans le récit. Mise à part ça c’est très fidèle au manga d’origine.
Le générique de début Midnight Dancer interprété par Toshiki Masuda est plutôt sympathique quant à celui de fin, Makoto Period, interprété par Aika Kobayashi il est plus oubliable.

Ne vous arrêtez pas à l’animation peu convainquante et au côté un peu collant-chelou de Ryang-ha car Love of kill est un anime qui sort un peu des poncifs habituels. Laissez lui une chance car l’histoire en vaut vraiment la peine. Oubliez vos clichés sur le shōjo et savourez l’histoire peu commune de chateau et Ryang-ha.

Couverture du manga US

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.