A Tail’s Tale, l’histoire d’une jolie queue en tirebouchon

A Tail’s Tale est un manga de Mizu Sahara en quatre tomes parus dans le magazine Comic Zenon (seinen), en France c’est noeve qui a eu la bonne idée de le publier. Touche à tout, elle s’aventure dans des styles différents. En France nous pouvons profiter de quelques titres comme : Un bus passe, My girl, Le chant des souliers rouges, The Voices of a distant star ou encore A l’unisson (boys love dispo chez Taifu).

De quoi ça parle ?

Nachi est collégienne et membre du club de soft-ball. Aux premiers rayons de soleil, toutes ses amies bronzent facilement… tandis qu’elle reste désespérément blanche. Une différence qui la dérange énormément. Mais peut-être sa rencontre avec Utsumi, un camarade du collège, lui permettra-t-elle de s’accepter ? Après tout, le garçon est lui aussi bien différent des autres… Au fil des années, de leurs rencontres, de leurs joies et de leurs déboires, suivez Nachi et Utsumi dans une relation dont les hauts et les bas reflètent une longue quête de tolérance et d’acceptation de soi.

© 2020 by MIZU SAHARA / COAMIX
Nos différences

Quelle serait votre réaction si vous appreniez qu’un de vos camarades de classe avait une queue de cochon ? Auriez-vous peur ? Vous moqueriez-vous de cette particularité ou bien la trouveriez-vous juste mignonne ? S’accepter et accepter les autres pour leurs différences est le thème central de ce manga. Au Japon, encore plus qu’en France, sortir du lot, être différent est mal vu. Quand vous n’avez pas la bonne couleur de cheveux, ou n’importe quoi qui vous sort du groupe.
La force du groupe, tant à s’imposer face à la raison, car en effet pourquoi en vouloir à ce pauvre garçon parce qu’il n’est pas comme tout le monde ? Des générations de métisses (half) au Japon ont subit ce genre de harcèlement.

Fraicheur et beauté de l’âme

J’aime beaucoup le trait doux et délicat de Mizu Sahara. Sa façon d’aborder des sujets très sérieux avec cette pointe de fantaisie et de fraicheur. Elle ne tombe jamais dans la niaiserie ou la facilité. La fin du tome 1 laisse le lecteur dans l’étonnement le plus total, surtout quand on se rapporte au premier chapitre. J’ai hâte de lire la suite des aventures de Nachi et Utsumi et de voir comment ils vont surmonter  le regard des autres.
La série est courte, quatre tomes, ce qui va plaire à ceux qui préfère aller à l’essentiel. La qualité de fabrication de noeve est toujours au rendez-vous, c’est une édition à ne pas louper tellement elle met en valeur l’eouvre.

A Tail’s Tale est une série vraiment réussie, une réflexion touchante et vibrante sur l’acceptation de soi, mais aussi des autres. Parce qu’être différent n’est en aucun cas une faiblesse, mais bien une force. 

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.