Hacker le nouveau thriller de Michael Mann

142292.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

Au début de la semaine c’était le printemps du cinéma j’ai donc pris deux jours de congés pour en profiter (et aussi pour pas perdre mes jours, mais c’est une autre histoire). J’avais soigneusement choisi mes les films et mes horaires en profitant des places à 3,50€.
J’ai commencé par un thriller : Hacker (Blackhat en VO) de Michael Mann (HEAT, Collatéral, Public Enemies) avec Chris Hemsworth (Thor, Rush). Oui, c’est vrai, j’avoue tout. La présence du Dieu australien a beaucoup joué dans ma décision, c’était une occasion de le voir dans un autre registre.

HackerHacker

Synopsis : À Hong Kong, la centrale nucléaire de Chai Wan a été hackée. Un logiciel malveillant, sous la forme d’un outil d’administration à distance ou RAT (Remote Access Tool), a ouvert la porte à un autre malware plus puissant qui a détruit le système de refroidissement de la centrale, provoquant la fissure d’un caisson de confinement et la fusion de son coeur. Aucune tentative d’extorsion de fonds ou de revendication politique n’a été faite. Ce qui a motivé cet acte criminel reste un mystère.

Avis : Hacker est le plus gros échec commercial de Mickeal Mann assez peu habitué à cette mise en abyme. Le projet à coûté la somme de 70 millions d’euros, et n’en récolte que 17,8 millions trois mois après sa sortie américaine. Autant dire que les producteurs doivent avoir mal au portefeuille.

D’ailleurs c’est dans un relatif anonymat que le film est distribué en France, à peine 85 salles dans tous l’hexagone pour sa première semaine d’exploitation.
Pourtant Hacker n’est pas un mauvais film. Il manque singulièrement d’originalité ça c’est vrai, et certains passages semblent totalement irréaliste (pourquoi part-il sans arme ? Comment sait-il si bien ce battre ? Pourquoi personne ne semble voir les armes à feu dans la foule ?). Cependant, le rythme soutenu et le côté haletant du scénario lui fait gagner quelques étoiles.

Je comprend d’autant moins le désintérêt pour ce cyber thriller, ce n’était sans doute pas le moment ou le bon thème pour accrocher les cinéphiles ?

Le printemps du cinéma est terminé, mais si vous aimez les thrillers Hacker sera sans doute un bon investissement.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.