LectureLivre

Divergente de Veronica Roth

DIVERGENT

Dans la série mettez des étiquettes sur tous les livres celui-ci avait celle de ressembler à Hunger Games. J’aime cette trilogie, mais lire 10 fois la même chose ne me tente guère. Luciole me conseille tout de même de jeter un oeil sur le livre et je m’y colle sans trop de conviction. Et pourtant..

CV-prov_Divergente12Divergente – Veronica Roth

Cinq destins. Un seul choix.
Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant. Elle est divergente, elle est en danger de mort !

Cinq destins. Un seul choix.

Tris vit dans un monde post-apocalyptique où la société est divisée en cinq factions. À 16 ans elle doit choisir sa nouvelle appartenance pour le reste de sa vie. Cas rarissime, son test d’aptitudes n’est pas concluant. Elle est divergente, elle est en danger de mort !

Au départ j’ai trouvé le temps long, on est loin de l’écriture feuilletonesque de Hunger Games, le récit est plus classique. Toute la première partie pose le décors et on découvre les factions avec Beatrice/Tris. Petit à petit le récit s’étoffe, la main prise par l’engrenage la lectrice que je suis est contrainte de terminer le livre rapidement sous peine de ne plus pouvoir penser à autre chose. Bon point pour la jeune Véronica Roth dont c’est le premier roman.

Marcher dans les pas de George Orwell ou Ray Bradbury n’est pas toujours simple la dystopie est un genre qui n’était pas encore très exploré par la littérature jeunesse, pourtant depuis 5 ans le nombre de récit SF de se type se multiplient comme des iphone dans une soirée geek. Mais qu’on ne s’y trompe pas, ce n’est pas parce que c’est pour ado que les héros ne sont pas amochés et qu’ils ne vont pas souffrir leur mère ! Tris et ses amis vont s’en prendre plein la poire parce que c’est pour le bien de la société et il n’y a pas de contre-pouvoir pour dire le contraire.

Ce qui m’a plu dans Divergente, c’est qu’on est dans un monde froid et dur qui pense avoir trouvé la meilleure façon de devenir un monde parfait, mais que l’Homme, reste l’Homme imparfait et que notre héroïne va l’apprendre à ses dépends. L’action prend sans doute le pas sur la réflexion car en définitive on ne sait pas ce qui a mené l’humanité à ce quelle est.

Il y a une inévitable histoire d’amour, mais elle est bien amenée, pas niaise et nos souvenirs d’adolescences ne peuvent que frémir à ces premiers émois si bien mis décrite.

Si le ton est définitivement sérieux il reste accessible même à des personnes peu férues de lecture, Nathan conseille le livre à partir de 14 ans. Simple, mais bien écrit la jeune auteure a du talent et j’espère qu’elle explorera d’autres univers après cette saga.

PS : j’ai lu la suite en un rien de temps !!! J’adore !!

Note : 18/20

Tanja

Tatiana Chedebois, plus connue sous le nom de plume "Tanja", écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis plus de 25 ans. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). Avec son groupe de visual kei français elle fait en 2004 la première partie de Blood premier groupe de vk à venir en France. En 2019, elle cocrée le podcast du BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre. Puis en 2022, elle intègre la team du Cri du mochi pour parler manga et anime généraliste sur Twitch.

2 réflexions sur “Divergente de Veronica Roth

  • 🙂 Te l’avait dit que c’était génial <3

  • au début j’ai eu un doute parce que les 100 premières pages c’était un peu long et après… 😀 j’ai été complètement emporté ! Gros coup de coeur ! Je te remercie de m’avoir fait découvrir le livre \o/

Commentaires fermés.