Cinéma

SPECIAL CINEMA

breveon2115Il faut que je me souvienne de cette date : 12 mars. Qu’est-ce qui se passe ce jour là ? Et bien la mise en vente d’une plaquette de timbres à l’effigie d’Harry Potter. La classe ! Dans le même ordre d’idée j’ai l’échiquier qui se monte tranquillement. Honte à moi je n’ai que survoler les règles…

8 – Lettres d’Iwo Jima

synopsis :En 1945, les armées américaine et japonaise s’affrontèrent sur l’île d’Iwo Jima. Quelques décennies plus tard, des centaines de lettres furent extraites de cette terre aride, permettant enfin de donner un nom, un visage, une voix à ces hommes ainsi qu’à leur extraordinaire commandant.
Les soldats japonais qu’on envoyait à Iwo Jima savaient que leurs chances de survie étaient quasi nulles. Animé d’une volonté implacable, leur chef, le général Kuribayashi, exploita ingénieusement la nature du terrain, transformant ainsi la défaite éclair annoncée en 40 jours d’héroïques combats.
Près de 7000 soldats américains et plus de 20 000 Japonais ont perdu la vie à Iwo Jima. Leur sang s’est depuis longtemps perdu dans les profondeurs du sable noir, mais leurs sacrifices, leur courage et leur compassion ont survécu dans ces Lettres.

18721540avis : Je ne suis pas fan de Clint Eastwood, mais j’ai tellement entendu de bien de Mémoires de nos Pères et ensuite de Lettres d’Iwo Jima que ma passion pour le Japon a succombé aux a priori.
C’est chose faite et je ne le regrette aucunement ! Les acteurs sont tous magnifiques : Ken Watanabe (égal à lui même ! Magnifique !), Kazunari Ninomiya (du groupe Arashi) qui montre que Boy’s band ne rime pas avec absence de talent et mais aussi Shido Nakamura que j’avais pu voir dans Le Maître d’arme avec Jet li… Là encore une superbe performance !!!
Même si certaines scènes sont dures (mais c’est la guerre) ce film est beau, juste et démontre bien (si on ne le savait pas déjà) que la guerre est une chose horrible et qu’on balance des gens les uns contres les autres, alors qu’on est tous pareil et qu’on resterait bien tranquille chez soit si des dirigeants ne montaient des peuples les uns contre le autres…

9 – Henri Dunant, du rouge sur la croix

synopsis : Henri Dunant, ce Suisse fut le 1 er prix Nobel de la Paix en 1901, car il fut l’instigateur de la convention de Genève et le père fondateur de la Croix Rouge.

113Avis : Si les acteurs ne sont pas tous digne d’un Oscar, on peut tout de même convenir de l’intérêt pédagogique de ce téléfilm.

On ne peut pas dire que les résultats des Césars et des Oscars soient en concordance avec mes goûts… Mais en même temps on ne m’a pas demandé mon avis ! lol
Mes deux films favoris ont gagné un prix chacun, soit le meilleur montage son pour Lettres d’Iwo Jima et le meilleur scénario original pour Indigènes. Snif, ils méritaient mieux.
En ce qui concerne Lady Chaterley j’avais bien prévu sa victoire. Non, je ne suis pas Madame Irma, mais bon un film que la critique a adoré mais qui fait que 200 000 entrées en 6 mois d’exploitation avec un thème convenu et vu mille fois, bref un film d’auteur ne pouvait QUE remporter la plus haute récompense devant les autres. Pis en plus y a des gens à poil… (Moi cynique ?)
Quant à Scorsese c’est dommage de remporter un Oscar pour un remake aussi bon soit-il. Mais j’avoue que j’ai quand même envie d’aller voir Le dernier Roi d’Ecosse avec Forest Whitaker

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.