JaponVoyage 01 - 1998/1999

1er voyage au Japon – Préparation et départ

18 décembre 1998

C’est mon premier voyage à l’étranger, à 10 000 km qui plus est ce qui n’est pas rien. Cela fait des années que j’en rêve et j’ai enfin l’opportunité de le réaliser en décembre 1998. A l’époque je suis encore lycéenne en dernière année de bac pro. J’ai 20 ans. Et je vais réaliser mon rêve.
Pour financer mon voyage j’ai travaillé pendant les vacances d’été et d’hiver, j’ai utilisé l’argent de mon permis de conduire (oui c’est mal) et ma petite maman m’a aidé aussi.

decembre-1998
A l’époque il n’existe qu’un guide de voyage : le guide bleu (sans plan, ni photo). Les autres sont des livres illustrés sur le Japon, mais pas de vrais guides qui donnent de bons plans et de bonnes adresses. Le Japon est encore considéré comme un pays inaccessible et cher. De plus je n’ai pas encore accès au net à cette époque.
C’est donc avec les moyens du bord que nous organisons ce voyage. Une amie japonaise nous aide à louer un appartement pour six personnes à Kiba, tandis qu’un des amis avec qui l’on part, réserve les billets d’avions dans une agence nouvelles frontières.

Notre départ est motivé par deux choses, visiter ce Japon qui nous fascine et voir LUNA SEA en concert au Tokyo Dome. X JAPAN s’est séparé, hide vient de mourir et nous décidons de ne pas louper la bande de J et SUGIZO ! J’ai fait aussi du repérage dans les magazines Shoxx et Fool’s mate pour connaître les dates de concerts de groupes indies, mais aussi pour débusquer les boutiques de CD !

avion
Notre avion au départ de Paris

C’est donc les mains dans les poches et peu de dépliants dans nos sacs que nous partons à Tokyo pour deux semaines ! A l’époque Kyoto ou Osaka me semblent impossible à visiter ! Nous manquions énormement d’informations car ce n’est vraiment pas la mer à boire.

Nous avons tellement peur de rater notre avion que nous louons une chambre près de la rue de Rivoli à Paris. Nous en profitons pour aller manger un dernier katsu curry au Sapporo Ramen rue Sainte Anne. Nous sommes, ma mère et moi très impatientes de partir !

Il est presque 9 heures du matin lorsque nous arrivons à Roissy, une fois tout le monde arrivé nous allons enregistrer nos bagages, puis nous attendons le décollage.
Au départ de Paris l’avion a 40 min de retard, quoi de plus normal… C’est un peu l’angoisse nous avons hâte d’être à destination. Nous avons pris la compagnie allemande Luftansa qui est tout à fait correcte. Le transfert à Franckfort se fait facilement et avec le retard pris à Paris l’attente est moins longue.

japon_map.jpeg

La suite est assez peu passionnante, on dort, on mange, on boit, on regarde la T.V. (hélas non individuelle) puis le cycle reprend jusqu’à notre arrivée à Narita. Deux heures avant d’arriver les hôtesses nous apportent un copieux petit déjeuner et les papiers pour l’immigration.

Ce premier voyage est un mélange entre ma passion pour la musique japonaise et sa culture plus traditionnelle.

IMG_3403Un lapin offert par un commerçant et un pin’s acheté au concert de LUNA SEA

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.