Le bonheur du démon de YAMAMOTO Kotetsuko

YAMAMOTO Kotetsuko est une autrice que j’aime beaucoup. Pourtant je n’ai parlé que de Et demain ce sera quoi ? L’une de mes séries préférées d’elle (lire la critique). Le bonheur du démon est une série en deux tomes publié dans le magazine Ihr HertZ et édité en France par IDP Hana collection. Je peux vous parler du second tome car il est disponible avant la sortie physique avec l’abonnement Hana Book.

Emu Ikariya est pauvre depuis son enfance. Pour assurer sa subsistance, il a arrêté le lycée et travaille dans une supérette comme vendeur. Mais lorsque son père, le seul parent qui lui reste, décède de façon inattendue, il se retrouve à devoir rembourser une dette de cinq millions de yens. Alors que ses perspectives d’avenir lui paraissent très sombres, il retombe par hasard sur un ancien camarade de lycée, Fukutomi, qu’il avait du mal à supporter à l’époque.
Fukutomi n’hésite pas à lui proposer son aide, mais Ikariya ne veut pas recevoir la charité de sa part…
Avec un chasseur de dettes à ses trousses et l’insistance de Fukutomi à gérer, Ikariya parviendra-t-il à se sortir de cette mauvaise situation ?

© by YAMAMOTO Kotetsuko / Taiyô Tosho

Je ne parle pas assez de YAMAMOTO Kotetsuko. Elle sait créer des histoires simples, avec des couples immédiatement attachants. Fukutomi est amoureux de Emu, et ce dernier se dit que c’était sans doute aussi son cas depuis le lycée. Bon, c’est sûr que ça tombe plutôt bien, on va pas se prendre la tête avec des trucs compliqués. Mais, et c’est là qu’est le talent de YAMAMOTO. C’est qu’assez vite on les trouve trop mignons. C’est ça son grand talent, nous offrir des personnages choupis avec des histoires toujours simples, mais le lecteur tombera toujours dans le panneau. Emu se retrouve à la rue et heureusement que son pote Fukutomi est là pour l’héberger, s’il n’est pas désintéresser dans l’histoire, il reste correcte avec son ami.

C’est agréable à lire, avec beaucoup d’humour, on retrouve son style inimitable et reconnaissable entre mille. Le bonheur du démon est peut-être une oeuvre plus anecdotique que ses longues séries Like the beast et Let’s pray with the priest ou la touchante série Bokura no negai. Cependant, elle y a mis toute son expérience de mangaka aguerri.  Pour ceux et celles qui aiment déjà son style alors vous ne serez pas déçu. On y retrouve deux personnages mignons, qui vont se rapprocher doucement et vive leur amour pleinement et ce malgré les dettes qui accablent Emu.

Ok, c’est pas le manga le plus original qui soit, loin de là, mais j’ai passé un très bon moment en le lisant et c’est bien le principal. Le second tome qui, comme je le disais plus haut, est déjà disponible en numérique, arrive en version papier dans la prochaine box du mois d’août. Si vous êtes abonnés vous pourrez très rapidement avoir la suite.

Le bonheur du démon est un mignon petit boy’s love, il se laisse lire avec un petit sourire et c’est bien ce que j’aime le plus chez son autrice YAMAMOTO Kotetsuko. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.