Voyage au Japon – Jour 4 – 22/12 : Osaka et shabu shabu

Aujourd’hui, nous avons rendez-vous avec ma copine Amandine. Ce matin, elle nous a emmène au Sumiyoshi taisha un sanctuaire shinto situé dans l’arrondissement de Sumiyoshi à Osaka. C’est un sanctuaire très prisé surtout au nouvel an, nous sommes tranquille quelques jours avant.

Le voyage depuis la Chine s’étend fait dans un « bol » on peut en voir un taille réelle ! Vous pouvez aussi vous y prendre en photo.

On peut venir y prier pour avoir des enfants. La déesse de la fertilité pourra sans doute vous aider…

On se balade dans le sanctuaire c’est vraiment joli et très calme.

Il y a aussi un bâtiment avec des chats 😀

Il y a aussi ces pierres qu’il faut soulever deux fois en faisant un vœu et si le poids vous paraît différent (plus léger) votre vœu se réalisera.

Les sanctuaires ne sont pas avare en activité. Celle-ci est la plus marrante. Il y a un endroit avec plein de graviers, il faut en trouver trois avec un kanji différents (Grand 大, cinq 五 et puissance 力) ensuite on peut aller acheter un petit sachet pour les mettre dedans et les l’accrocher dans le sanctuaire ou de repartir avec comme porte-bonheur.

Ça à le mérite d’être amusant. J’ai bien galéré à trouver les miens.

Nous arrivons pile au moment où est célébré un mariage. C’est plutôt rare, je n’en avais vu qu’au Meiji jingu à Tokyo.

Le pont en arche a été construit vers 1600, c’est un des plus vieux du Japon.

Il y a aussi le cheval blanc qui pour aujourd’hui était dans son écurie.

Nous repartons du sanctuaire et nous croisons un phare, si, si un vrai. La mer est désormais bien loin, les Japonais ayant gagné plusieurs kilomètres de terres.

Nous passons dans un Super potato, mais nous ne trouvons rien d’intéressant.

Nous avons ensuite pris le tram pour rejoindre un restaurant pour aller manger un shabu shabu. C’est dommage je n’ai pas pu prendre le tram en photo.

Le shabu-shabu traditionnel utilise de fines tranches de bœuf, du porc, du poulet à cuire dans un bouillon (on a plusieurs choix dans ce resto). La viande est accompagnée de tofu, de légumes comme le chou chinois, mais aussi les champignons, de udon et de riz. Le tout est à tremper dans une sauce, nous avons choisi soja ou sésame.

Notre menu est à volonté pendant deux heures max. Et on va pas se priver. J’ai rarement autant manger sans être ballonné ou malade. Ça reste assez sain et léger. Les boissons aussi sont en illimités à la fontaine.

Deux bonnes heures plus tard nous repartons sur Namba. Il pleut pas mal en cette fin de journée, heureusement le matin j’étais partie avec l’un des parapluies mis à disposition par notre air b’n’b.

Amandine a besoin d’un poulet, nous l’accompagnons dans un supermarché pour les professionnels. Bonne pioche je vais trouver les kaki séché pour Ma’J que je n’arrivais pas à trouver.

Le classique rayon fromage, c’est pas donné, mais y a beaucoup de choix !

Le rayon d’alcool est plutôt impressionnant.

C’est pas tout mais on est crevé, alors on se pose dans un bar, le Hub, pour boire une petite bière. Avec Amandine on essai de savoir comment obtenir des places pour un festival, mais ça sera impossible car il faut une application et une adresse au Japon.

On fait un coucou rapide à son mari, et on part chercher un endroit pour manger. Il pleut toujours.

On va faire simple avec un Burger king, on est lessivé.


Le soir je m’effondre à 21h30… Besoin de dormir… Beaucoup dormir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.