Anime 2019 : Revisions, de la SF sur Netflix

Revisions est une série originale de 12 épisodes des studios SHIROGUMI (Urahara, Nyanbo!), elle est réalisée par TANIGUCHI Goro (Code Geass, ID-0, scénariste du manga d’Atrail). Initialement c’est une série diffusée en janvier au Japon sur la Fuji TV, elle n’a été disponible sur Netflix que depuis le mois de mai. Un manga, écrit par SFS et illustré par Kuro, est venu compléter la série.

Dans un futur proche, une partie de la ville de Shibuya est victime d’un étrange phénomène : le centre de la ville, ainsi que ceux qui s’y trouvent, se trouve brusquement transporté 300 ans dans le futur ! Parmi les personnes transportées, un petit groupe d’amis composé de Daisuke, Gai, Lû, Marimari et Keisaku, va faire la connaissance du groupuscule « revisions ».

Le réalisateur est Goro Taniguchi (Code Geass, ID-0, scénariste du manga d’Atrail), au scénario on retrouve Makoto Fukami et Taichi Hashimoto. Le chara design est de Sunao Chikaoka (Wake up girls!). Ses dessins ont été adaptés pour l’animation par Jun Shirai. La CG est plutôt pas mal, ça rend l’animation fluide, sans pour autant avoir un effet bizarre sur les déplacements des personnages.

Au début, j’ai eu du mal avec Daisuke Dojima (doublé par Kōki Uchiyama – Yuri on Ice!!, My Hero Academia, Sarazanmai-) le héros. Il a le melon. On lui a dit que le destin de ses amis étaient entre ses mains et franchement ça va lui monter au cerveau. Si bien qu’on a plutôt envie de lui filer des baffes que de le suivre les yeux fermés au combat. Il faudra attendre qu’il se remette en question pour qu’on commence à l’apprécier. Les autres personnages sont tous stéréotypés laissant un inévitable effet de déjà vu à la série.
Après, dans ma tête il y avait le moi rationnel qui se demandait mais comment font-il pour l’eau -ok ils ont écumés tous les distributeurs du quartier – ? La nourriture (les conbini n’ayant pas des réserves énormes), pour dormir ? Bref, c’est moche, mais ça m’a fait buger à certains moments. Je suis sorties de l’histoire à cause de petits détails.

J’écoute le générique de début Wagamama de Gomakasanaide de THE ORAL CIGARETTES depuis le début de l’année, autant dire que je l’aime beaucoup, beaucoup. Pour le générique de fin c’est la chanson Curtain Call de WEAVER.

Au final j’ai bien aimé, mais il faut vraiment passer la moitié de la série pour qu’on arrive aux choses intéressantes. Je pense cependant que la série ne va pas rester dans les mémoires pour autant. Si la partie temporelle est sympa, le reste est très convenu et le personnage de Daisuke, au début du moins, est trop insupportable pour qu’on s’y attache tout de suite. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.