Que vaut City hunter rebirth ?

City Hunter Rebirth est dessiné par NIJIKI Sokura, elle reprend le scénario de Tsukasa HOJO le créateur de Ryo Saeba et  Kaori Makimura. En France les deux premiers tomes sont sortis chez Ki-oon, alors qu’au Japon ce seinen est pré-publié dans le magazine Comic Zenon. Il est toujours en cours de publication. Que raconte ce manga et est-il indispensable aux fans du meilleur tireurs du Japon ?

L’héroïne s’appelle Kaori et c’est une inconditionnelle de City Hunter. Son fantasme est de vivre de grandes aventures aux côtés de son idole, Ryo Saeba. Mais, célibataire à 40 ans et prisonnière d’un boulot ennuyeux, elle commence à perdre ses illusions de jeunesse…
Son quotidien morne bascule le jour où, percutée par un train à pleine vitesse, elle se réveille dans la peau d’une lycéenne dans le Shinjuku des années 80 ! Désorientée et à bout de nerfs, elle tente le tout pour le tout et trace le fameux XYZ sur le panneau de la gare… Elle va ensuite faire connaissance de Ryo Saeba en personne. Son rêve se réalise enfin, elle connait le manga par cœur et sait donc comment vont se dérouler les événements.
Saura-t-elle reste à sa place, celle d’une simple spectatrice ?

© HÔJÔ Tsukasa / NIJIKI Sokura / Tokuma Shoten

C’est clairement la mode des isekai au Japon, mais plutôt dans la fantasy, genre propice à ce genre de saut dans un monde inconnu. Ici, c’est dans une oeuvre fictive que notre héroïne va être plongée. C’est une fan inconditionnelle de City Hunter, elle est tellement fan qu’elle relis, encore et toujours les mangas (je sais pas comment font ces gens là… Mais je m’égare), mais elle a aussi un gros soucis, elle n’a rien fait de sa vie, mais vraiment rien. Plonger dans l’univers de City Hunter est pour elle une belle occasion de vivre des tas d’aventures loin de son train train.

Pour les nostalgiques de la série City Hunter c’est du pain béni. On y retrouve les personnages et les scénarios que l’on connait. Même trop par moment car on sait qu’on ne vas pas avoir d’effet de surprise car pour le moment l’héroïne ne veut pas changer l’histoire du manga. J’adore Tsukasa HOJO, mais force est de constater que ses scénarios finissent par se répéter au fil du temps. Ma grande peur avec Rebith c’est d’avoir le double effet kiss cool… Des histoires qu’on connait déjà avec une impossibilité de changer trop la trame et qui donc va se répéter indéfiniment jusqu’à la résolution de son problème dans 10 tomes… Après seulement deux tomes on sent déjà les répétions et un manque d’enjeu flagrant. Je m’ennuie déjà, et c’est bien dommage.

Effectivement, c’est extrêmement fidèle graphiquement. Pas de fausses notes de ce côté là de mon point de vue. Mais voilà, lire une copie, sans grand enjeu, bha ça fait pas tout. C’est vrai que l’idée de base est plutôt sympathique et originale, mais je me suis ennuyée à la lecture et c’est fort dommage. Et pour ne rien arranger l’héroïne est cruche, ça ne m’aide pas à avoir de l’empathie pour elle surtout qu’elle est amoureuse de Ryo. Ce dernier point n’aide pas non plus à la trouver sympathique…

Après seulement deux tomes je suis toujours perplexe sur l’intérêt de City Hunter Rebirth. La suite me fera-t-elle changer d’avis ? Je ne sais pas, je pense ne pas me jeter tout de suite sur la suite et je vais attendre les retours de ceux qui auront l’envie de poursuivre l’aventure.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

4 pensées sur “Que vaut City hunter rebirth ?

  • 21 mai 2019 à 7 h 16 min
    Permalink

    Je suis une fan de City Hunter. J’étais ravie d’apprendre l’existence de ces mangas mais lorsque je m’apprêtais à l’acheter… mais en feuilletant quelques pages, j’ai très vite compris que cela n’allait pas me plaire. Je vais être déçue. En lisant ton article cela rejoint bien mon ressenti.

    Répondre
  • 14 juin 2019 à 9 h 38 min
    Permalink

    Tout le monde sait que j’aime City Hunter… alors alors… ma fille m’a offert le tome 1 comme cadeau de fête des mères ! Argh !!!!!! Bon bien… pourquoi pas ! Tiens, je me dis que je suis comme l’héroïne puisque j’ai la quarantaine, je voudrais bien être à sa plaaaace ! Mais bon… ça ne change pas mon opinion là-dessus, ça reste plat… même si c’est bien dessiné.

    Répondre
    • 14 juin 2019 à 10 h 20 min
      Permalink

      Ça c’est une petite sympa ^^ !!
      On est d’accord, c’est le soucis c’est un peu plat…

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.