Découverte manga : Whispering – Les voix du silence

Alors que nous sommes au 4e tome en France Whispering – Les voix du silence de FUJITANI Yôko en compte 6 tomes et la série est terminée. Elle est éditée par Akata. Au Japon, elle est prè-publiée dans le magazine Sylph. Elle dessine un grand nombre de dôjinshi (Naruto principalement), mais aussi des mangas surtout des boy’s love avec des titres inédits comme Aishiteru ou Shampoo.

Whispering raconte l’histoire de Kôji un lycéen totalement ordinaire. Sauf que lorsqu’il était enfant, il avait une capacité unique : celle d’entendre les pensées de tout ce qui l’entoure. Les objets, les plantes, les animaux… Mais aussi et surtout celles de ses proches. Très vite, ce don s’est en réalité révélé être une malédiction ostracisante. Ses parents eux-mêmes commençaient à craindre leur enfant, qui pouvait sans le vouloir connaître leurs pensées les plus intimes.
À l’adolescence, Kôji a perdu ce pouvoir, et il réussit désormais tant bien que mal à s’intégrer au lycée. Mais un jour, il croise la route d’un petit garçon qui, comme lui autrefois, possède ce « don ». d’abord réticent et indifférent, voire effrayé, il va finalement se prendre de sympathie pour lui et décider de l’aider. Au même moment, un changement s’opère en lui…

© YOKO FUJITANI / KADOKAWA CORPORATION ASCII MEDIA WORKS

Ce qui ressort dès les premières pages du manga c’est son atmosphère douce et poétique. Très vite on s’attache à ce duo improbable formé de Kôji et Daichi. Il va tenter de lui apprendre à se servir de son don, et surtout de ne pas s’isoler comme il l’a fait. Sa plus grande peur c’est qu’il vive mal sa « différence ».  Il est aidé par ses camarades de lycée qui ne vont pas avoir peur de ce don contrairement à ce qu’a vécu Kôji avec ses parents. Il vit seul, loin d’eux, c’est à la fois un soulagement, mais aussi une blessure toujours douloureuse. De leur côté les parents de Daichi sont très ouverts et n’ont absolument pas peur que leur fils lise dans leurs pensées. Ils deviennent un peu comme sa seconde famille.

Avec un trait clair et lumineux, FUJITANI Yôko raconte à la perfection les difficultés de rapports humains. L’enfance et l’adolescence deux époques qui forgent les adultes que nous sommes, mais qui ne sont pas de tout repos !

 Whispering – Les voix du silence est un délicieux coup de cœur, un petit bonbon doux et sucré qu’on déguste avec plaisir.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

2 pensées sur “Découverte manga : Whispering – Les voix du silence

  • 23 février 2019 à 14 h 00 min
    Permalink

    C’est un très beau manga, intéressant, sensible. Une des pépites comme sait les sortir Akata
    Je me joins à toi pour le conseiller en tout cas.

    • 23 février 2019 à 15 h 16 min
      Permalink

      \o/

Commentaires fermés.