Lecturemanga - manhwa - manhua

Tokugawa monkeys ou la fin d’une ère

Tokugawa monkeys est un manga de Kakuji Fujita publié dans le Gekkan Action (seinen) entre 2019 et 2021. La série compte quatre tomes et elle est édité en France chez Chatto Chatto. C’est un titre bourré d’action sur fond historique avec une pointe de fantastique.

C’est quoi l’histoire ?

L’ère du Shogunat arrive t’il à son terme? Les inégalités s’installent, les conflits se multiplient et la corruption est partout. Les Tengu, un groupe armé désirant mettre fin à l’oppression du shogunat est opposé aux Mashira, des agents au service de celui-ci.
Kaneno, une jeune femme venue dans la ville d’Edo afin d’assouvir une vengeance personnelle, va finir par se voir enrôlée chez les tengu et embarquée dans ce conflit qui pourrait bien mener à la fin d’une ère.

© FUJITA Kakuji / Futabasha
La vengeance est un plat qui se mange froid

Tokugawa monkeys débute dans le quartier des plaisirs où Kaneno cherche l’assassin de son père. Elle va tomber sur un drôle de duo, mais ne s’attarde pas et prend la tangente. Le soirée, elle va retomber sur le duo. C’est à ce moment qu’elle va comprendre qui elles sont vraiment et leurs intention. L’action prend toute la place dans le récit. On nous explique bien pourquoi l’une des protagonistes est à poils tout le temps. Bon, allez on va dire que ça passe. J’ai tout de même trouvé le scénario un peu brouillon dans ce premier tome qu’il m’a fallu relire une seconde fois. Alors, soit c’est moi qui ne suis pas entrée dans l’histoire ou bien la narration qui part un peu dans tous les sens.
Cependant, si vous aimez les femmes guerrière qui envoient du lourd et qui n’ont pas froid aux yeux ce manga est fait pour vous.

La fin d’une ère

Je n’ai pas accroché à l’histoire sans doute parce que je n’ai pas réussi à m’émouvoir de la cause des jeunes femmes. Et pourtant, elles combattent aussi bien que des mecs. Mais j’ai trop l’impression plus une excuse de mettre des nanas à poils que de vraiment s’inquiéter de leur sort. Ca m’a un peu gêné. Mise à part ça. Les dessins sont vraiment propres, la mise en page des moments d’actions est vraiment belle et fluide. Il y a une très grande maîtrise de l’anatomie et on est au cœur même de l’action. Si vous accrochez au scénario de Tokugawa monkeys, alors sans aucun doute vous allez kiffer ce manga !

Tokugawa monkeys est un manga plein de fouge et de baston avec de jolies nanas. Il devrait satisfaire bon nombre de lecteurs grâce à un rythme effréné et une belle brochette de personnages haut en couleur.

Public : public averti – violence, sexe

Service presse

Tanja

Tombée très tôt amoureuse du Japon, Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis 1997 dans des fanzines puis sur plusieurs webzine et sur son blog. Dès que l'occasion se présente elle part au Japon se ressourcer.

Une réflexion sur “Tokugawa monkeys ou la fin d’une ère

  • Funambule

    Je n’arrive pas à accrocher aux couvertures T_T

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.