Cette fois c’est bel et bien fini. Teen wolf s’est achevé sur une 6e saison en deux parties. J’ai pris le train en marche avec la série, je suis donc assez frustrée pas son arrêt. Il est vrai que  Scott et ses amis sont devenus des adultes et il était compliqué de garder le titre de « louveteau ». Mais on aurait pu espérer que les scénaristes renouvellent la série avec des nouveaux personnages ou que sais-je. Hélas, ce n’est pas le cas. Pis, cette dernière partie manque de souffle.

Dans la première partie, une force surnaturelle chevauche dans Beacon Hills, s’appelant la Wild Hunt (la Chasse Sauvage) croise la route de la meute de Scott alors que pendant ce temps-là, un loup-garou alpha nazi, s’étant échappé de la capsule des « Médecins de l’horreur » fait des ravages dans Beacon Hills. Mais ce qui s’annonçait comme les meilleurs jours de leur vie devient encore plus sombre, quand ils oublient Stiles et que ce dernier disparaît, qui a été effacé de leur existence après avoir été enlevé par les Ghosts Riders. Pour se battre et arrêter la destruction de tous ceux qu’ils aiment, ils devront les affronter avec l’aide de leurs plus grands ennemis.

Dans la deuxième partie, la Meute doit faire face à un nouvel ennemi se nommant L’Anuk-ite, une créature qui s’est échapper de la prison de la Chasse Sauvage et qui les traquera pour les exterminer jusqu’au dernier. Pendant ce temps-là, Gérard recrute de nouveaux chasseurs pour créer une armée de chasseurs afin de tuer tout type d’être surnaturelle sur Terre.

Stiles que l’ont voit assez peu dans la saison A, est encore plus discret dans cette seconde partie. Et c’est fort dommage, la touche d’humour du personnage manque beaucoup. La scène de son retour où il explique comment il a retrouvé Derek est juste hilarante. Donc oui il nous manque ! Scott dans cette saison semble en retrait, même s’il reste le chef de sa meute. Son idylle avec Malia arrive comme un cheveu sur la soupe et moins forte que les précédentes. Théo aurait mérité d’avoir sa tête au générique vu le temps à l’image comparé à d’autres acteurs. Cependant je reste déçu du peu d’intérêt du rôle de Parrish sur cette saison.

Pour ce nouveau méchant le Anuk-ite. soyons honnête il sert pas à grand chose… Gerard et sa clique font plus peur. Petite déception donc pour ce grand final.

Les scénaristes n’ont voulu se fâcher avec personne, assez peu de personnages meurt, et la fin est tellement ouverte, qu’on pourra faire sans problème une suite à la série dans peu de temps. Peut-être est-ce le but ? De son côté Dylan O’brian débute une carrière intéressante sur grand écran et aura peu de chance d’y jouer un grand rôle.

C’est donc une fin en demi teinte. Mais je ne n’ai pas boudé mon plaisir et je suis heureuse de d’avoir connue cette série. Assez kitch a ses débuts elle s’est bonifiée avec le temps. Une page se tourne. Merci Jeff Davis !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Categories: Séries télé, TV 0 like

Leave a Reply


  • Pages

  • Archives

  • Méta