No grave but the sea, le nouveau Alestorm

No Grave But The Sea est le cinquième album du groupe de pirate metal écossais Alestorm. C’est le premier album auquel participe le guitariste Máté Bodor après le départ de Dani Evans, laissant pour seul membre d’origine Christopher Bowes (chanteur).

No grave but the sea

Nos pirates sont de retour et le moins que l’on puisse dire c’est que je ne les ai pas attendu trop longtemps car j’ai découvert le groupe tardivement l’année précédente. C’est plutôt sympa !

J’étais tout de même inquiètes. J’ai tellement aimé Sunset on the Golden Age que j’avais une appréhension assez ridicule. Leur nouvel album allait-il être à la hauteur de mes attentes ?

La réponse est claire comme du rhum : bien sûr que c’est bon !

L’album débute avec le titre éponyme, vous voyez ce genre d’hymne qui te fait chanter à tue tête. Et ils ne s’arrêtent pas là Mexico est du même acabit. Textes drôles, un clip qui l’est tout autant et un refrain qui vous restera dans la tête pendant des jours entiers.

Tout aussi entraînante que les autres Naviguons au cœur de la tempête ! avec To the End of the World. Là encore ils imposent un refrain entêtant qui me donne envie de monter sur le pond de me mettre derrière le gouvernail et d’affronter la tempête comme un vrai pirate ! Je sais c’est bizarre mais je pense que c’est bon d’être bizarre.

Alestorm une chanson à boire sans modération parce que c’est ça être pirate quelque part. En fait je bois avec modération, mais ça ne m’empêche pas de trouver leurs chansons sympa sans tomber dans le cliché de la nana soûle :p

Comment ne pas parler de Fucked with an Anchor, cette chanson au petit air de comptine bien gentille me fait me bidonner, le clip dans son genre simple et efficace est aussi à visionner.

Et ça continue comme ça jusqu’au dernier titre Treasure Island.

Il existe une version de l’album dont le chant est remplacé par des aboiements de chiens. J’avoue je ne l’ai pas écouté en entier. Mais lors du Download festival (UK) le groupe à joué Mexico de cette manière. Alestorm un groupe atypique et marrant ? Oui définitivement.

J’adore No grave but the sea cet album est une suite parfaite à Sunset on the Golden Age. Je n’ai qu’une hâte les voir sur scène cet automne le 21 octobre à l’Elysée Montmartre.

Track list

1 – No Grave But The Sea
2 – Mexico
3 – To the End of the World
4 – Alestorm
5 – Bar ünd Imbiss
6 – Fucked with an Anchor
7 – Pegleg Potion
8 – Man the Pumps
9 – Rage of the Pentahook
10 – Treasure Island

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.