Luc Arbogast à l’Olympia

IMG_20140221_193927

Luc Arbogast est un talentueux musicien, d’abord musicien de rue depuis 18 ans, mais aussi participant à l’émission The Voice sur TF1. C’est par ce biais que je l’ai connu et pour une fois je suis contente d’avoir regardé l’émission.

Vendredi soir c’est donc à l’Olympia qu’il a donné un concert mémorable devant une salle comble. Le public est hétéroclite : des jeunes, des vieux, des goths, les parisiens, des provinciaux, des médiévistes en costume. Deux bons tiers des personnes présentes l’ont connu grâce à The Voice, d’autres les autres l’ont connu dans la rue ou dans des fêtes médiévales.

C’est Leila, qu’on a pu voir aussi dans l’émission The Voice cette année, qui porte sur ses épaules la première partie du spectacle. Pour les audition à l’aveugle elle avait repris Caravane de Raphaël, mais ce que j’avais préféré c’est quand elle avait chanté sa propre chanson Les cocus. Ce n’est pas forcément mon style de musique, mais je trouve que c’est une des rares à avoir du talent, sans doute parce qu’elle n’est pas qu’une interprète. J’espère qu’elle ira loin, elle a du talent !

Elle a chanté Les cocus, ainsi que d’autres chansons de son cru et une reprise de Jali : Espagnola. Ses chansons sont triste, mais si bien écrite que le public tombe sous le charme. Moi aussi et ça c’est rare pour une première partie.

luccrédit : Maxime Lenglet

Luc Arbogast arrive sur scène dans une ambiance mystique, mélange de lumière et d’obscurité et d’une délicate odeur d’encens.

Jouant du Bouzouki ou de la vielle, grelots au pied il donne de sa personne, rien ne laisse paraître qu’il a eu des soucis de santé qui aurait pu annuler cette date parisienne. Les titres sont joués avec plus de pêche que sur son album. On sent le rockeur (il a participé à des groupes punk rock) derrière le ménestrel.

Le set est bon avec une majorité de titres tirés de son album Odysseus, mais aussi des titres plus anciens comme Du côté des Anges (Canticum in Terra). Et le public a repris avec lui Le roy a fait battre tambour, c’était vraiment superbe. Il a décidé de jouer quelques morceaux comme lorsqu’il est dans la rue assis sur son dagobert.

Entre les morceaux c’est en toute simplicité qu’il parle avec le public, il est d’ailleurs très drôle et fera plusieurs blagues dans la soirée pour nous amuser. Autant dire qu’on avait la banane en plus d’une musique bien rythmée !

Après avoir quitté la scène il revient avec ses musiciens et termine le concert avec Le grand coureur, l’ambiance est à son comble, les chansons de marins y a rien de mieux pour mettre le feu !

Toutes les photos du concert sur le site officiel

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.