Lecturemanga - manhwa - manhua

Les suites manga de chez Taifu comics

C’est le moment de découvrir les suites de manga de la semaine de Taifu. Vous pouvez retrouvez des stories sur instagram mais aussi des retours rapide sur twitter. Revenons sur ces suites de séries que je suis et dont j’ai très envie de vous parler.
N’hésitez pas à mettre votre avis en commentaire !

Sanctify

Lance en est persuadé : les deux enfants qu’il aperçoit dans ses visions sont la clef de l’enquête. Obsédé par les bribes de leur passé qu’il découvre petit à petit, déconnecté de lui-même, il ne réalise pas ce qui se trame devant ses yeux… Car de son côté, Gil semble avoir de plus en plus de mal à résister à l’attirance compulsive qu’il éprouve pour Lance. Lequel de ces deux hommes atteindra son but le premier ?

Sanctify mérite son succès critique. Il diffère vraiment des Boys’ love japonais qu’on lit d’habitude. On sent vraiment qu’on n’a pas la même ligne éditoriale qu’au Japon. Ce manga déstabilise par son contenu et sa narration. De plus les graphismes sont à tomber par terre. Si vous n’avez pas peur des récits glauques et sombres foncez !

Article tome 1

Kabukicho bad trip

Tôru et Mizuki pensent avoir le champ libre pour profiter pleinement de leur nouvelle vie de couple SM, mais plusieurs événements viennent perturber cette idylle. Alors que Tôru s’affaire à trouver un travail après avoir quitté le monde de la nuit, Mizuki reçoit une proposition inattendue pour une série télévisée, écrite par un célèbre scénariste. Mizuki craint que ce gain de popularité cause du tort à Tôru, si l’on découvrait ses pratiques sexuelles singulières… Jusqu’au jour où leur relation est révélée au grand jour par les paparazzis ! A quels jeux dangereux nos deux tourtereaux, plus unis que jamais, vont-ils s’adonner ?

C’est déjà la fin de ce titre que j’adore. Il existe un spin-off avec le couple secondaire. J’ai trouvé ce second tome vraiment chouette même si la résolution de leur problème est un peu trop rapide. La série aurait mérité d’être plus longue pour encore mieux développer les deux amoureux. Le côté BDSM est toujours aussi sympa et ne va jamais dans les extrêmes.

Article tome 1

Je te love dans les plumes

Inusaki est un jeune homme capable de comprendre et de communiquer avec les oiseaux. Mais si ce pouvoir paraît incroyable, en réalité il ne lui apporte pas grand chose dans sa vie à part être insulté par des volatiles. Mais un corbeau nommé Kuro sort du lot. Dans le même temps, il rencontre Mitsuru, un jeune garçon qui prend soin de lui. Ce dernier a aussi un secret qu’il se garde bien de dévoiler à Inusaki. On le découvre dans ce second tome.
Kotetsu Yamamoto nous a habitués à des séries longues, mais pour cette fois elle  nous propose une histoire fantastique courte en deux tomes assez mignonne. J’aime beaucoup la traduction du titre qui fait référence aux oiseaux et que je trouve très bien trouvé. Je te love dans les plumes est une romance sans prise de tête qui se lit vite !

Babarities

Dans le royaume de Lorraine, le vicomte Adam Cunning se voit assigné la garde du vieux seigneur Montagu. Le jeune noble, hédoniste et libertin, décide pour tromper son ennui de se rendre à une partie fine où est censé apparaître Joël, le neveu de son maître. Timide et maladroit, ce dernier n’est toutefois pas là pour prendre du bon temps, mais afin de tirer parti de la situation et de mener à bien une certaine mission. Semblant être bien moins à l’aise avec les choses de la chair qu’avec les choses de l’esprit, il aura besoin de toute l’aide que le bel Adam pourra lui apporter.

Une suite qui met parfaitement en valeur le scénario de Tsuta Suzuki sublimé par ses dessins. La dynamique des deux héros est tellement plaisante à lire. Je sais que beaucoup passe à côté de la série, mais personnellement je suis très heureuse qu’on est pu avoir l’occasion de la lire tant elle dénote avec ce qu’on a l’habitude de lire.

Article tome 1

Caligula’s Love – Side master –

Le lycéen Kiyotaka Dôyama reçoit des clients en tant que maître dans le club SM « Basement ». Quand Makoto Naruse, un habitué du club, s’avère être l’un de ses professeurs, ce qui au départ n’était qu’une relation sado maso évolue vers une histoire d’amour. Devenu étudiant, Dôyama comble son cher Naruse d’amour, néanmoins ce dernier est très occupé par son travail. Le fait qu’ils ne puissent pas se voir énerve et trouble Dôyama au plus haut point. Pourtant ça ne lui ressemble pas, de se mettre dans des états pareils ! Voici le deuxième tome de Caligula’s love, qui présente cette fois-ci le point de vue du maître !

Les deux tiers du récit raconte la suite de la romance du couple principal Kiyotaka Dôyama et Makoto Naruse, le dernier tier du tome revient sur un couple secondaire. Comme le volume est assez épais on en va pas se plaindre on en a pour notre argent. Le premier tome était dispo à la Y/CON en 2022 et c’est avec plaisir qu’on se replonge dans l’histoire BDSM soft de Catigula’s love.

Article tome 1

Service presse

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.