Lecturemanga - manhwa - manhua

404 démons : Le sort du monde dépend… d’un poussin ?!

404 démons est un manga de la mangaka nommée MOCHI. La série est prépubliée dans le magazine G-Fantasy (shōnen) depuis 2022 et toujours en cours de publication avec quatre tomes à son actif. Le premier tome vient de sortir chez Doki Doki. Ses œuvres précédentes sont toutes inédites en France. La plus connue étant sans nul doute Cuticle Detective Inaba publié entre 2007 et 2017 et qui a eu droit à une adaptation en anime en 2013.

C’est quoi l’histoire ?

Dans le Japon de l’époque Edo, des démons se servent de « parasites » pour prendre possession d’humains dont ils aspirent l’énergie vitale. Momotarô est alors invoqué par la divinité Ôkamuzumi pour se débarrasser de ces derniers.
Accompagné de ses trois vassaux, Momotarô traque les démons sans relâche. Mais un jour, alors qu’ils affrontent l’un d’eux particulièrement puissant, leur groupe entier est décimé… C’est alors qu’Ôkamuzumi s’adresse à l’âme du héros vaincu : « Enfermé dans une pêche, tu retrouveras peu à peu tes forces jusqu’à être ressuscité pour vaincre ce démon. Et pour te protéger pendant ce long sommeil, j’accorderai le don d’immortalité à l’un de tes vassaux. » Momotarô se réveille donc des siècles plus tard, en plein dans notre époque actuelle.  Mais ce qui ne l’arrange pas, c’est qu’il a désormais… la forme d’un poussin !

© MOCHI / SQUARE ENIX
error 404

L’histoire de Momotarô est reprise à de nombreuses reprises que ce soit en manga ou en anime. C’est un classique des classiques. Peut-être n’ai je pas vu les bons, mais ceux que j’ai vu ne m’ont pas plu. Comme souvent c’est l’histoire d’origine revue et corrigée pour en offrir une nouvelle. On aime ou on aime pas. Cette fois ça a marché !
J’ai bien aimé cette version. On commence par Momotarô dans le passé avec ses vassaux qui se font tuer. Saruhiro sera le seul à survivre en devenant immortel. Pendant se temps, Momotarô est enfermé dans une pêche à attendre sa résurrection. Manque de chance, il ne redevient pas sous les traits d’un humain, mais d’un poussin… C’est loin d’être l’idéal pour mener des combats. Heureusement, Saruhiro a formé une équipe autour en attendant son retour.

Momotarô, de retour

Il existe une vraie superstition au Japon (et en Chine) concernant les nombres contenant le chiffre 4. « Quatre » se prononce comme le mot « mort » (shi). Le numéro 404 en fait donc parti (non ce n’est pas qu’une erreur de page web).
Ce premier tome est à la fois drôle et prenant grâce aux différentes enquêtes mystérieuses. C’est un bon mélange de comédie et d’actions. Et pour ne rien gâcher, Saruhiro et Kaito sont des beaux gosses. Le personnage de Saruhiro n’a pas l’air d’avoir souffert de ces années passées seul à protéger Momotarô. On comprends tout de même qu’il a su s’entourer d’amis fidèles. Kaito est sans doute celui qui questionne le plus Momotarô car sa nature même fait qu’il ne devrait pas être avec Saruhiro. Pourtant le jeune homme a toute confiance en lui.

404 démons m’a beaucoup plu que ce soit l’histoire ou le design des personnages. J’aime beaucoup cette nouvelle histoire de Momotarô alors que d’habitude je n’aime pas. J’ai hâte de lire la suite pour confirmer cette bonne impression. 

Public : Tout public – dès 12 ans

Service presse

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.