Musique

Linkin Park à Bercy et visual kei

C’est aujourd’hui le jour J, avec Linkin Park à Bercy.
Il parait que c’est pas bien Linkin Park que c’est pour les lycéens en crise de puberté. On verra ça se soir, comment est le public. Ça me changera pas des fans de visual kei japonaises. Elles ont généralement entre 15 et 20 ans. Mais qu’importe ce que pense les autres, du moment qu’on aime la musique, que les autres est 15 ans ou bien 85 quelle importance ? Franchement, ce qui compte c’est de vivre la musique.

Par contre Star Ac’ vient de recommencer… J’ai réussi à éviter les 2 premières saisons, je pense pouvoir éviter encore celle-ci 🙂 Si, si je vous jure qu’on peut éviter la TV réalité (enfin réalité… miroir aux alouettes oui…)

Passons à quelqu’un que j’aime bien : Miyavi. Lui aussi c’est pas bien de l’aimer parce que sont public est particulièrement féminin (Comme si le visual c’était pour les mecs ^^’). Enfin, bref… Son film sort en ce moment, j’attends avec impatience le maxi single tirée justement de d’Oresama.

Je ne sais pas ce que va donner ce film, mais je serais au rendez-vous pour acheter le DVD quand il sortira !
he he Un peu comme Moon Child avec Gackt et Hyde. J’ai déjà la vidéo du macking off et ça m’a l’air vraiment un bon film 🙂 Et oui je suis comme ça j’aime bien nos petits musiciens quand ils font des films ou des dramas. Parfois c’est vraiment à chier (Taka ou Izam ou le 1re drama de Ryuichi Kawamura -ensuite il s’est amélioré-). C’est les voir sous un autre jour et c’est intéressant.
Allez Miyavi t’es le meilleur écoutes pas les mauvaises langues 🙂 Ce sont des jaloux ! Et puis c’est tout !

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.