Rattrapage anime : Welcome to Demon School! Iruma-kun

Welcome to Demon School! Iruma-kun est un anime de 23 épisodes disponible sur Crunchyroll. Il a été diffusé sur la NHK à partir d’octobre 2019. La prochaine saison devrait arriver au printemps 2021. Le manga d’Osamu NISHI, Iruma à l’école des démons, compte pas moins de 17 tomes et sortira bientôt en France aux Editions Pika. A cette occasion je ferais un article sur le manga d’origine.

Iruma Sullivan, 14 ans, est un jeune humain qui se retrouve un jour pris au piège dans le monde des démons. De plus, celui qui s’est autoproclamé comme son grand-père adoptif est le proviseur de sa nouvelle école. Pour survivre, Iruma va devoir affronter un étudiant hautain qui le défie en duel, une fille introvertie et bien d’autres démons tous plus effrayants les uns que les autres. Mais ce garçon au grand cœur va tenter de surmonter ces épreuves, notamment grâce à sa gentillesse qui désarçonne ses ennemis…

C’est le studio Bandai Namco Pictures qui s’est occupé de la série. Elle est dirigée par Makoto Moriwaki une animatrice originaire d’Hokkaidō. Kazuyuki Fudeyasu a adapté le manga pour l’anime, on le connait déjà pour son travail sur Moi quand je me réincarne en slime ou Interspecies Reviewers par exemple. Globalement j’ai trouvé la série de qualité, pas ouf, mais elle fait le job.
Les musiques on les doit à Akimitsu Honma, un producteur, compositeur et arrangeur musical japonais né à Osaka et qui a travailler avec un grand nombre d’artistes Jpop. Et comment parler musique sans parler des génériques… Pour le coup ils vont vous rester en tête jusqu’à la fin de vos jours. Tout d’abord Magical Babyrinth de DA PUMP (aussi accrocheur que USA) et le délirant Debikyū par Yū Serizawa.

Shōnen tout public avec un héros qui est en total décalage avec le genre de héros nekketsu qu’on peut rencontrer dans ce genre particulier. Lui il a pas envie de devenir surpuissant, il a pas d’ambition si ce n’est de bien manger, d’avoir un lit pour dormir et de survivre en enfer sans qu’on sache qu’il est humain. Ce qu’il va d’ailleurs très bien faire ! Car oui il a déjà vécu l’enfer sur terre avec des parents qui l’obligeaient à travailler comme un esclave et comme il ne sait pas dire non il a tout enduré. Le désespoir, la faim, le manque d’amour, il ne connait que ça. Pour autant cela n’en a pas fait une mauvaise personne bien au contraire.  Ses parents vont donc vendre son âme à un vieux démon sans descendance. Contrairement à ce que l’on pourrait penser Iruma va tout de suite en faire son affaire et va très bien s’adapter à sa nouvelle vie. Aussi incroyable que cela puisse paraître c’est sa gentillesse qui vont lui permettre de se faire des amis.
Les personnages secondaires sont tous haut en couleur, que ce soit ces deux premiers amis, son grand-père totalement exubérant, les professeurs, et les ennemies. Ils sont souvent complètement frappés du cerveau, mais c’est ça qui les rend drôle et attachants.

La force de cet anime c’est son rythme, on ne s’ennuie jamais les gags s’enchaînent, il n’y a aucun temps mort. C’est très drôle, et ce dès les premières images. Le spectateur comprend qu’il va être embarquer dans une histoire atypique où tout sera pris à contre-pied. Les autres démons vont penser que c’est un très grand démon alors qu’il n’a aucun pouvoir. Quand on apprend l’existence d’une prophétie sur la prochaine ascension d’un roi-démon, on ne peut que se douter que notre Iruma sera ce dernier. Le tout est de savoir comment ce petit garçon tout mignon et sans aucun pouvoir pourrait bien ironiquement monter sur le trône !

Il y a pas mal de jeux de mot avec le MA / 魔 de diable en japonais, ils sont généralement intraduisibles et si vous comprenez ça vous fera rire, mais cela ne vous gâchera pas du tout le plaisir si vous ne les comprenez pas. La traduction est assez bien fichue pour qu’on rit avec d’autres blagues. Ne vous arrêtez pas au design enfantin de l’anime, il y a quand même des sous entendu que seul un adulte comprendra.

Je vous recommande chaudement Welcome to Demon School! Iruma-kun, c’est un pur délice. C’est très drôle, on passe un moment vraiment agréable et je m’en veux de ne pas avoir regarder avant. Bref, foncez et régalez-vous !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.