Anime hiver 2020 : In/Spectre

Kyokō suiri alias Stranger Case prend le titre international de In/Spectre pour son adaptation en anime. A la base il s’agit des romans de Kyo Shirodaira illustrés par Chasiba Katase depuis 2011, depuis 2015 sont apparu les mangas réalisé par le même duo et atteint les 12 tomes. Ils sont publié chez Pika éditions sous le titre de Stranger Case depuis 2018.
Cet anime est disponible sur Crunchyroll et compte 12 épisodes.

Dans son enfance, Kotoko a été enlevée par des esprits pour devenir la « déesse de la sagesse ». Ces créatures surnaturelles l’ont transformée en un intermédiaire puissant entre le monde des esprits et celui des humains, mais ce pouvoir a eu un prix : un œil et une jambe ! Un jour, elle rencontre Kurô, un jeune homme au cœur brisé, qui semble avoir un étrange effet sur les esprits : ils sont terrifiés à sa simple vue ! Quel est le secret du jeune homme ? Va-t-il pouvoir prêter main-forte à Kotoko face aux esprits maléfiques et l’aider à préserver le monde des humains ?

C’est le studio Brain’s Base, a qui l’ont doit des titres comme Durarara!! ou Rinne, qui s’occupe de la réalisation. Le réalisateur n’est autre que Keiji Gotō (Assassination Classroom) avec les scripts de Noboru Takagi (Kingdom, Kuroko’s Basketball). Ce qui en fait une team plutôt qualitative. Le character designs et l’animation sont sous la direction de Takatoshi Honda (Anonymous Noise ou Sarazanmai). Si on sent que le budget est pas fou, le résultat final reste tout de même très correct.

Crunchyroll est coproducteur de la série ce qui explique qu’ils aient étiqueté leur anime de la mention « original ». Ils mettent des billes dans les prod et compte bien le faire savoir. La concurrence est rude et personnellement, je mets plus d’espoir dans les Crunchyroll que dans Netflix qui met de la thune sans toujours bien piloter les projets, heureusement il y a des exceptions.

L’historie en elle-même semble suivre le manga sans trop dévier. Je n’ai pas lu le manga, je ne vous ferais donc pas le comparatif, mais avec les résumés il semble bien que ça reste identique. Ce couple, est vraiment un duo atypique. On s’attache assez rapidement à eux, elle a un fort caractère, lui subit le poids de la destinée qu’il n’a pas choisi. Va naître entre eux une complicité étonnante. Le choix de Mamoru Miyano pour la voix de Kuro est excellent, son ton calme et doux va parfaitement avec le personnages et contraste avec la jeune demoiselle doublée par Akari Kito.

J’ai eu peur au début qu’on est plein de petites histoires indépendante, mais non le fil rouge avec l’enquête sur la Femme d’acier prend tout son temps et permet vraiment de creuser les personnages et leur passé sans s’ennuyer. La construction des épisodes est assez bizarre au début. Il faut un petit temps pour s’y habituer. Même en binge wachant c’est un peu bizarre de voir le récit débuté au milieu de l’épisode et se conclure au milieu du suivant.

Du côté des génériques on retrouve l’énergique Mononoke in the Fiction par Uso to Chamaeleon pour l’ouverture et pour le générique de fin Last Dance. C’est le comédie de doublage Mamoru Miyano qui s’y colle. Et ça tombe car il change plutôt bien.

In/Spectre fut une bonne surprise, alors que j’avais totalement zappé sa diffusion en janvier. J’ai avalé les 12 épisodes en quelques heures seulement, et terminant samedi en regardant le dernier épisode. J’en retient un anime efficace et pas si mal car moins superficiel que ce que je pensais au premier abord. Alors, faites comme moi essayé avant de vous en détourner totalement. 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.