BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan

BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan est le tout dernier long métrage de Spike Lee (Malcolm X, Old boy). Il s’inspire du livre Le noir qui infiltra le Ku Klux Klan de Ron Stallworth. Je m’attendais à un film policier et politique, mais il possède une certaine dose d’humour et de dérision que je n’attendais pas. Le film a gagné le Grand prix au festival de Cannes 2018.

Au début des années 70, au plus fort de la lutte pour les droits civiques, plusieurs émeutes raciales éclatent dans les grandes villes des États-Unis. Ron Stallworth devient le premier officier Noir américain du Colorado Springs Police Department, mais son arrivée est accueillie avec scepticisme, voire avec une franche hostilité, par les agents les moins gradés du commissariat. Prenant son courage à deux mains, Stallworth va tenter de faire bouger les lignes et, peut-être, de laisser une trace dans l’histoire. Il se fixe alors une mission des plus périlleuses : infiltrer le Ku Klux Klan pour en dénoncer les exactions.

En se faisant passer pour un extrémiste, Stallworth contacte le groupuscule : il ne tarde pas à se voir convier d’en intégrer la garde rapprochée. Il entretient même un rapport privilégié avec le « Grand Wizard » du Klan, David Duke, enchanté par l’engagement de Ron en faveur d’une Amérique blanche. Tandis que l’enquête progresse et devient de plus en plus complexe, Flip Zimmerman, collègue de Stallworth, se fait passer pour Ron lors des rendez-vous avec les membres du groupe suprémaciste et apprend ainsi qu’une opération meurtrière se prépare. Ensemble, Stallworth et Zimmerman font équipe pour neutraliser le Klan dont le véritable objectif est d’aseptiser son discours ultra-violent pour séduire ainsi le plus grand nombre.

Si l’histoire parait irréelle ce sont pourtant les événements les plus improbable qui sont vrais comme l’entretien pour son poste dans la police, le fait que tout de même ça voix était différente au téléphone la fameuse scène avec la photo avec l’un des chefs du KKK… Ron Stallworth et ses coéquipiers vont travailler ensemble pendant 7 mois, et son double blanc deviendra le chef du KKK local.

27 ans plus tard il a des menaces de mort mais décide tout de même d’en parler dans un livre. Il a toujours sa carte du KKK. Spike Lee a tout à fait réussi à nous plonger dans son histoire, sans pour autant perdre son sens de l’humour. Les casting est parfait avec Adam Driver (Star wars) et John David Washington (le fils de Denzel Washington) ou encore Topher Grace (That ’70s Show).

Les événements récents de Charlotte ville montre s’il est besoin que le lutte contre les extrémistes et l’intolérance n’est pas encore terminé. Le KKK est d’ailleurs en recrudescence aux US alors qu’il a failli disparaître. La haine de l’autres est un terreau malheureusement toujours aussi fertile.

BlacKkKlansman – J’ai infiltré le Ku Klux Klan sortira le 22 août dans les cinémas français, je le recommande chaudement.

Merci au club 300 pour la projection privée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.