MUCC – 6

mucc-6-20110717094522MUCC6
Autant le dire tout de suite, je ne suis absolument pas fan de MUCC, c’est même plutôt l’inverse. Normalement la voix de Tatsurou me fait fuire. Pourtant je dois bien avouer que le groupe est fort sympathique, pas du tout prise de tête par rapport à d’autes groupes de « visual ». Ils sont ouverts, n’ont pas peur de venir pour 100 fans ou dans un gros festival où personne ne les attend.
Ils ont l’esprit rock’n’roll, mais ce n’est pas pour autant que j’ai accroché à leur musique. Pourtant leur concert du mois d’août était vraiment très bien, ils ont de l’énergie à revendre, et se donne véritablement à fond.

Je n’ai pas écouté les singles qu’ils ont sortis ces derniers temps, de toute façon ils ne figurent pas sur l’album.

J’ai été étonné des progrets de Tatsurou au chant. On sent qu’il veut aller plus loin avec une voix à la fois écorchée, mais aussi mélodieuse et juste. C’est d’un très bel effet. Les titres sont dans leur grande majorité : courts ! A part Hari bo te no Otona et Haruka, les chansons ne dépassent pas les 4 min. C’est rapide, pas le temps de s’ennuyer !
Le style est indubitablement un metal actuel (Kornien ?) aux guitares saturées et lourdes, la basse accentuant encore cet effet de lourdeur. Seul ovni, Forty Six, du kepon survitaminé.
La pochette est sympa, derrière il s’agit du Nippon Budokan (salle mythique de 10 000 places) où ils vont jouer en juin… C’est forcément un énorme événement pour eux !

Je serais donc de la partie le 14 mai à la Loco pour déguster cet album en version live !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.