Vivre et mourir : My broken Mariko

Vous aurez peut-être du mal à le croire mais My broken Mariko est le premier manga de Waka Hirako. Un one shot paru dans les magazines Comic Bridge et Comic Walker de Kadokawa. Ki-oon a eu la très bonne idée de nous permettre de découvrir ce titre unique et plein d’émotions.

C’est quoi l’histoire

Quand Tomoyo apprend aux informations la mort de son amie Mariko, elle n’en croit pas ses oreilles. Elles s’étaient pourtant vues la semaine précédente, sans que rien ne laisse présager un tel drame. Mariko, à la jeunesse brisée, qui lui vouait une admiration sans bornes et qui s’est vraisemblablement suicidée…
Tomoyo ne contient pas sa rage : elle doit trouver un moyen de rendre un dernier hommage digne de ce nom à sa seule confidente. Pas question de laisser le père violent de la jeune fille prendre les choses en main ! Bouleversée et confuse, elle se précipite chez lui, vole l’urne funéraire et, malgré les coups, hurle les mots de colère que Mariko a gardés en elle pendant toutes ces années ! Les précieuses cendres sous le bras, Tomoyo se lance dans une course effrénée, en quête du lieu de dispersion idéal… mais aussi du salut, pour son amie comme pour elle-même.

Pour lire un extrait cliquez sur l’image ©Waka Hirako 2020 / KADOKAWA CORPORATION
Vivre, mourir, naître

On va pas se mentir, rien que la jaquette faisait envie. Une femme, cigarette au bec, tenant une urne funéraire dans les bras. Elle semble nous regarder. Elle a le regard triste et fatigué. Instinctivement nous avons envie d’aller vers elle et de comprendre pourquoi elle tient fermement cette urne.

Une longue interview accompagne My broken Mariko, elle apporte encore plus d’informations sur cette autrice débutante. Déjà son parcours, elle lit aussi bien du manga que du comics, sont style s’émancipe donc de certains codes du manga pour offrir une œuvre revigorante, tout en abordant des sujets graves. Ses personnages sont brisés. Pour mieux comprendre son amie, mais aussi comprendre où elle est elle-même, elle part dans une course folle à travers le Japon.

Road movie

Tel un road movie introspectif, elle a va petit à petit lui pardonner, se pardonner et avancer. Récit lourd et fascinant, Waka Hirako parvient à nous faire ressentir une avalanche d’émotion à travers ses planches. Elle s’est inspirée en partie de vécu, d’elle ou de ses proches insufflant u

Après l’histoire principal nous avons en bonus sa première publication, une histoire courte, Yiska un western crade et qui sent la sueur et le désert. Encore, une fois Waka Hirako nous surprend et nous donne envie de suivre sa carrière. Je lui souhaite de dessiner encore longtemps des œuvres aussi fortes. Elle parle de décortiquer les problèmes de société au lycée… J’ai hâte de lire ça !

My broken Mariko est le premier manga de Waka Hirako. Un trait incroyable, vif et sans artifice, dotée d’une narration fluide et efficace. Une lecture ébouriffante qui vous submergera par sa sensibilité.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.