Anime été 2019 : Plongez dans un nouvel isekai : Arifureta

Arifureta Shokugyou de Sekai Saikyou (D’une occupation banale au plus fort du monde) est un roman (2013) puis un light novel (2015 illustré par Takayaki) de Ryō Shirakome. L série a été adapté en plusieurs manga par RoGa, Ataru Kamichi ou encore Misaki Mori dans Comic Gardo. Bref, c’est une grosse licence qui fonctionne très bien au Japon. Mise à part cet anime de 13 épisodes qui vient de débarquer en France sur Wakanim, toutes les autres adaptations sont inédites.

Comme vous pouvez le devinez c’est un isekai. Pour ceux qui ne sauraient pas ce que c’est, c’est un sous-genre de la fantasy japonaise dont l’intrigue tourne principalement autour d’un personnage normal qui est transporté ou piégé dans un univers parallèle.

Hajime Nagumo, véritable souffre-douleur, se retrouve transporté avec toute sa classe dans un autre monde. Alors que ses camarades acquièrent des techniques de combat ultra puissantes, Hajime se retrouve doté d’une modeste compétence. Suite à la malveillance d’un camarade, il est laissé pour mort dans un labyrinthe. Hajime, désespéré et le moral en berne, trouve tout de même le moyen de devenir plus fort, et fait une rencontre qui va changer son destin : la vampire Yue. « Je vais te protéger, Yue. Et tu me protégeras. On va tous les balayer et transcender ce monde. » Entrez dans ce monde fantastique qui nous contera les péripéties d’une vampire et d’un jeune garçon prêt à tout pour devenir plus fort.

L’anime est produit par deux studio : White Fox et asread ce dernier a rejoint le projet dans un second temps. Le réalisation en incombe à Kinji Yoshimoto connu pour Queen’s Blade, mais aussi pour avoir dirigé Legend of Lemnear se qui rappellera des souvenirs aux plus âgés d’entre vous. Le scénario est de Shoichi Satō et Kinji Yoshimoto. Quant aux musique elles sont de Ryō Takahashi à qui l’ont doit celle des anime Citrus ou encore ACCA: 13-ku Kansatsu-ka.
À l’origine, la série devait sortir en 2018 et être réalisée par Jun Kamiya et écrite par Kazuyuki Fudeyasu, mais elle fut reporté et le staff changé.

Les premiers épisodes sont plutôt sympathiques, il y a du rythme des enjeux et la psychologie du héros devient vite intéressante. Il a perdu un œil et son bras, mais il ne perd pas sa combativité et tente tout pour sortir du labyrinthe. Sans être l’isekai de l’année, il fait bien le job et on ne s’ennuie pas. Idem quand on n’y connait rien en RPG -comme moi- on arrive parfaitement à suivre l’histoire.
Bref, ça avance pas mal et en tant que spectateur on ne s’ennuie pas. Pour un genre qui commence à tourner en rond, ce n’est déjà pas si mal. La rencontre entre Yue (la vampire) et notre héros va aussi pimenter le récit. On peut zapper l’épisode 5.5 qui est un résumé du début de la série (ou ne regarder que lui si vous avez juste envie d’avoir un résumé). La suite nous sort du labyrinthe et nous permet de faire la rencontre des hommes et femmes lapin. Leur nouvelle compagne de voyage, peu vêtue et un peu nunuche fait ainsi son apparition.

Le générique de début s’intitule FLARE et il est interprété par Void_Chords feat. LIO, tandis que le générique de fin intitulée Hajimenouta, est réalisé par le groupe DracoVirgo. Sans être très orignaux ils collent plutôt bien à l’anime.

Arifureta est un anime sympathique qui se laisse regarder et qui est parfait pour l’été et son oisiveté. L’anime s’adresse à un public plutôt masculin, qui aime les isekai et les personnages qui gagnent vite en puissance.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.