Musique et amours : Les caprices du jaguar de Unohana

J’aime beaucoup les titres du duo Unohana composé de Unohana Iroha au dessin et de Unohana Tsukuba au scénario. Elles ont commencé dans l’univers du doujinshi avec notamment des titres sur Haikyu !! Cela fait un moment que je veux parler de leurs œuvres, mais un dossier c’est long à écrire et je ne m’y met jamais. J’ai donc décidé de me lancer pour Les caprices du Jaguar. Un manga sur la musique ça ne pouvait que me passionner.

Les deux premiers tomes sont disponibles chez IDP – Hana collection. Vous pouvez aussi le lire en anglais sur Renta! où la publication est plus avancé avec les chapitres du tomes 3.

Après trois mois d’absence, Shiina retourne auprès d’Arata, rédacteur d’un magazine de musique. Guitariste de génie, Shiina a pourtant quitté la scène musicale japonaise. Très indépendant, il enchaîne les va-et-vient entre l’étranger et le Japon, laissant à chaque fois Arata, son amant de longue date, derrière lui. Bien que quelque peu lassé de ses caprices de star, Arata ne peut résister aux charmes de son bien-aimé et finit dans ses bras à chaque fois qu’ils se retrouvent… Le manga retrace par leur histoire, comment elle a commencé à l’adolescence, et comment elle s’est poursuivi à l’âge adulte. Arata et Shiina s’aiment passionnément, mais leur ego et le génie de Shiina sera un handicap à leur histoire qui ne sera jamais un long fleuve tranquille.

Cliquez sur l’image pour voir un extrait © UNOHANA / Julian

Le premier titre que j’ai lu, Ginza Neon Paradise, m’a tout de suite plu. Pas tant pour ses graphismes, mais pour son histoire. Le trait est assez particulier, on accroche ou pas, personnellement ce n’est pas ce qui m’a attiré en premier, mais maintenant j’apprécie cette patte particulière. Par la suite j’ai lu On entend son cri, sans que l’on voie ses larmes, Corbeau sous la pluie et que les deux tomes The Dog and Waning Moon. Ce dernier est sans doute celui que j’apprécie le moins. Si vous pouvez lire en japonais vous pouvez lire gratuitement sur Melty Bullet le premier chapitre d’une nouvelle oeuvre Shinjuku 69 heaven. Et sur Renta! vous pouvez lire deux autres titres en anglais : How to Handle First Love et Hybrid Stardust.

Mais je disgresse ! Les caprices du jaguar est une relation compliquée entre deux jeunes musiciens et amis d’enfance. Pourtant il ne fait aucun doute pour eux qu’ils sont très amoureux et attachés l’un à l’autre. Pourtant ils ont une relation plutôt complexe, au début du récit Shiina revient auprès de Arata après être parti pendant plusieurs mois sans donner de nouvelles et ce n’est pas la première fois. Pourtant quand on remonte leur histoire, Arata avait quitté Shiina pour aller à l’université. Bref, ses deux là s’attirent comme des aimants, mais rien n’est simple entre eux on l’apprend petit à petit en déroulant le fil de leur histoire.

Mélanger musique et amour est-ce compatible ? Arata vit mal d’être amoureux de Shiina il se sent incapable de gérer le génie qu’il a face à lui. Il a envie de le voir jouer, mais lui-même se sent incapable de jouer dans le même groupe. De son côté Shiina ne pense pas du tout comme ça et bien au contraire il veut jouer avec lui. Il n’y a qu’au pieux qu’ils sont sur la même longueur d’onde si je puis dire.

Vous pouvez suivre le duo sur Twitter attention c’est uniquement en japonais.

Les caprices du jaguar est un titre que j’ai bien aimé de UNOHANA, l’univers de la musique mélanger à une romance compliquée donne à ses personnages une dimension incroyable. On est loin de l’alchimie entre les deux génies Uenoyama et Mafuyu dans Given. Ici ce sont deux personnes qui s’aiment mais se repoussent en même temps.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.