Soul keeper le thriller fantastique est de retour

Soul keeper est un manga de Tsutomu Takahashi paru dans le magazine Young Jump (seinen) entre 2011 au Japon. Peut-être vous souvenez-vous de sa première édition en 2016 en France chez Panini. Cette nouvelle édition, toujours en huit tomes est de retour dans les librairies pour notre plus grand plaisir. Fort du succès de Sidooh le titre ressort dans les librairies.

De quoi ça parle ?

Riyon est le fantôme d’une jeune fille un peu rebelle qui vit dans l’au-delà. Têtue et indépendante, elle passe ses journées à jouer à Reversi au lieu de suivre les cours pour bonifier son âme avant sa réincarnation. Afin de la ramener dans le droit chemin, le précepteur en chef du Cercle des fantômes décide de l’envoyer sur Terre pour effectuer un apprentissage par la pratique, en devenant l’esprit protecteur d’une personne de son choix. Sans le savoir, Riyon jette son dévolu sur le Premier ministre du Japon, Soichiro Kasuga, un homme gravement malade, à qui il reste à peine plus de cinq cents jours à vivre. Dans un premier temps, Riyon est ravie : cinq cents jours, ce n’est pas très long. Sa mission sera donc de courte durée. Hélas, la tâche qui l’attend va vite s’avérer plus fatigante que prévu… car la vie d’un chef d’État n’a rien à voir avec celle d’un individu ordinaire !

HITO HITORI FUTARI © 2011 by Tsutomu Takahashi / SHUEISHA Inc.
Dans la tête d’un premier ministre

Cette réédition est une aubaine. Depuis mon coup de cœur pour NeuN, je comptais bien lire les séries que je n’ai pas de lui, cependant pour les titres comme celui-ci c’était assez compliqué de tout retrouver à un prix raisonnable et en bonne état. L’annonce de Panini manga a donc été une belle surprise. J’allais pouvoir découvrir Soul keeper mais aussi très prochainement Blue heaven.
L’autre bonne initiative est de sortir les deux premiers tomes simultanément. Une occasion en or de mieux rentrer de l’histoire. L’auteur pose les bases de son récit et prend le temps d’introduire aussi bien Riyon (et d’en profiter pour nous faire un clin d’œil à Sidooh), mais aussi du Premier ministre, Soichiro Kasuga. Elle, c’est une jeune femme intelligente, qui compte bien se battre pour réussir en tant qu’être protecteur. Mais la partie ne sera pas si simple. Le premier ministre a un esprit attaqué de toute part et il peut sombrer d’un instant à l’autre.
Enfin, il y a Kubo, un jeune homme machiavélique qui pourrait bien donner du fil à retordre à Riyon. Effroyablement fort, il est aussi sans pitié.

Politique et ésotérisme 

Dans ce récit on retrouve tout ce qui fait la force de Tsutomu Takahashi. Un trait et une mise en page dont l’impact visuel et émotionnel évident servit par un coup de crayon incisif. Les regards en disent longs, l’intensité des enjeux sont énormes. Il aime jouer avec les thriller politique comme Sidooh ou NeuN. Et si on est client c’est un régal à lire.
Le milieu de la politique est un terreau fertile aux intrigues, meurtres et autres coup bas. Cette fois encore l’auteur nous livre un parfait exemple de ce que l’homme a de plus vil.

C’est une chance unique de découvrir ou redécouvrir Soul kepper. Thriller politique et fantastique qui tient son lecteur en haleine. Une expérience visuelle sombre et sale que je recommande aux amateurs du genre.

Public : +14 ans
Service presse

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.