Mes attentes manga de février 2022

J’avais laissé tomber un peu ce genre d’articles, mais je tente de reprendre voir si je tiens la route sur une année… J’espère que ça va vous intéresser. Les nouveautés pour février, il y en a beaucoup. C’est extrêmement long de parler de tout je vais donc me focaliser sur les nouveautés !

Les attentes de février

Chronique des 7 cités – Noeve Grafx

Chronique des 7 cités est l’adaptation en manga du roman de Yoshiki TANAKA à qui l’on doit des récits palpitants de guerre et de stratégie comme Arslan et Les héros de la galaxie. En 2088, l’axe de la Terre bascule de 90°, causant des catastrophes en chaîne qui laissent l’humanité au bord de l’extinction, avec une poignée de survivants réfugiés sur une colonie lunaire. Trois ans plus tard, certains reviennent peupler la Terre et y bâtissent sept cités, à des endroits stratégiques. Mais entre dispute des ressources, autodéfense et luttes de pouvoir, ce n’est pas vraiment l’unité qui règne sur le nouveau monde… Chaque gouvernement rivalise alors de stratégies militaires et d’intrigues politiques pour que sa cité tire son épingle de ce jeu dangereux.

Si le nom de Fukuda IKUMI ne vous dit rien, peut-être que celui de KOTTERI (Veil) vous parlera davantage. L’autrice utilise en effet un autre nom pour ce seinen. Ce titre en cinq volumes est prometteur, c’est aussi une autre façon de découvrir le talent de KOTTERI. Rendez-vous le 10 février.

La danse du soleil et de la lune – Ki-oon

Après la fin de Kasane, Daruma Matsuura revient avec son nouveau titre La danse du soleil et de la lune.

Pour un samouraï, l’honneur est plus important que tout. Konosuke aspire à vivre selon les valeurs de sa caste, mais un secret honteux l’en empêche : le métal se tord à proximité de sa peau ! Impossible pour lui d’utiliser la moindre lame, hormis celle de son sabre en bois…
Avec un tel handicap, Konosuke ne peut prétendre à un travail digne de son rang. Pire, il est vu comme un lâche qui a peur de se battre dans les règles ! Seul et désargenté, il n’a plus qu’un désir : mourir honorablement par le sabre. Il provoque des pairs au combat, mais son pouvoir écarte leurs armes… Roué de coups et jeté dans une rivière, il glisse lentement vers la mort, quand il sent une étrange présence féminine…
Il se réveille chez lui, hagard et déboussolé. C’est alors qu’un vieil homme difforme frappe à sa porte et lui annonce qu’il est demandé en mariage par une jeune femme à la beauté ensorcelante ! Qui est-elle et pourquoi l’a-t-elle choisi, lui, le samouraï raté ?

Une si belle couleur – Pika

L’autrice, Keiko Iwashita, revient avec un ancien titre : Une si belle couleur. La série ne compte que deux tomes. Notez d’ailleurs qu’en février sortira le 11e et dernier tome de Mon coloc’ d’enfer !

Aya, une jeune lycéenne passionnée de dessin, est soupçonnée d’avoir eu une aventure avec son professeur d’arts plastiques et a perdu l’estime de ses camarades. Afin d’éviter toute confrontation avec eux, elle n’a d’autre choix que de les fuir et mène sa scolarité dans une grande solitude. Jusqu’au jour où son lycée accueille un nouvel élève, Aimu. Ce beau blond aux yeux bleus, repère tout de suite la jeune fille terne et cherche d’emblée à créer une relation intime avec elle. Méfiante et peu sûre d’elle, Aya ne semble pourtant pas prête à ouvrir son cœur meurtri…

La sorcière aux champignons – Glénat

Un manga de HIGUCHI Tachibana qui a l’air tout mignon. Je n’ai jamais lu ses précédents mangas, mais le résumé et la couverture sont assez sympathique pour que je mette ce titre dans ma liste des attentes.

Luna la sorcière habite au fond d’une sombre forêt et fait pousser des champignons vénéneux sur son passage. Les villageois la craignent et la fuient, car ils ignorent qu’elle œuvre uniquement dans le but de les aider. Luna cache sa tristesse et tente de se satisfaire de sa condition. Mais un jour, l’amour vient lui jouer des tours…

Saturn Return – Akata

Saturn return est le dernier titre en date d’Akane Torikai l’autrice des mangas En proie au silence et de Le siège des exilées. A lire avec attention ! Le résumé fait très envie.

Ritsuko Kaji est une romancière qui souffre du syndrome de la page blanche… Mais quand une nuit, elle rêve d’un de ses anciens amis, son quotidien va basculer : au réveil, elle apprend le suicide de ce dernier… Tandis qu’elle se sent étouffée par sa vie de femme au foyer, la voilà rattrapée par le souvenir d’un être cher désormais décédé. Confrontée de force à son passé, elle retourne à Osaka en compagnie de son nouvel éditeur. Mais ce voyage pourrait bien faire remonter des sentiments douloureux à la surface…

BEM – Panini manga 

BEM de ADK Emotions (œuvre originale), Murate Range (dessin originaux) et Mosae Nohara (dessin). Un classique avec les dessins orignaux de Murate Range, je suis curieuse.

La ville portuaire de Libra-city est séparée en deux zones : la zone upper qui accueille les populations aisées, et la zone outside où vivent les pauvres. Les habitants d’upper se tiennent éloignés de l’outside ignorant tout de ce qu’il s’y passe. Libra-city est entre les mains d’une organisation criminelle appelée l’Assemblée invisible qui créé des « hommes-fantômes », des humains améliorés comme les héros de ce manga : Bem, Bela et Belo. Ces trois personnages principaux, contrairement aux autres fantômes et monstres qui pullulent dans la ville, œuvrent pour le bien en combattant leurs semblables.

Les prochains Boy’s love

Boys of the dead – Akata


Boys of the dead est un one-shot de Douji TOMITA à retrouver chez Akata. Publié dans le magazine Boys love Canna, on sort totalement des clichés du genre. Dans une Amérique dévastée, et tandis qu’une épidémie transforme les humains en morts-vivants, l’Humanité essaie, tant bien que mal de survivre… Dans un monde en perdition, suivez le quotidien torturé, entre survie, amour, désespoir et séquestration, d’individus livrés à eux-mêmes : qu’ils soient fils, frères ou amants…

Dans ce recueil de nouvelles, on suit le destin croisé de plusieurs personnages. Graphiquement on se retrouve entre le trait japonais manga des personnages et un côté comics associé à une couverture qu’on croirait tout droit sorti d’un magazine pulp américain. Un mélange des genres bien maîtrisé qui fonctionne. Très original, ce manga ne laissera pas indifférent ! Il est donc à retrouver en librairie dès le 10 février.

A fool’s love song – Editions Hana

C’est un titres un peu plus ancien de Jyanome. Un style toujours aussi reconnaissable et une histoire bien torturée. Encore un très bon one-shot de l’autrice de Twilight Outfocus.
Yachiyo, guitariste, surprend un homme appelé Tomizô chanter depuis une benne à ordures. Sans hésiter, il l’invite à rejoindre son groupe de rock, les Choucas. Mais alors qu’il s’apprête à rejoindre une salle de concert, Tomizô se fait interpeller par une voyante lui affirmant qu’il rencontrera bientôt la personne qui lui est destinée. Un barman, un prof, un musicien… Obnubilé par cette vision, Tomizô erre à la recherche de sa potentielle âme sœur, ignorant les tensions qu’il provoque au sein du groupe et surtout celui qui a toujours été là pour lui. Suivez l’histoire d’amour de rockeurs passionnés !

In These Words – Stories

Découvrez le passé du docteur Asano Katsuya de In These Words au travers de la série de trois préquelles : Katsuya vient d’être employé par l’État de New York et y rencontre le détective David Krause à Manhattan. Succombera-t-il aux charmes du détective ?

Father Figure : Uriel Blackstone, un jeune veuf, vivait une existence simple et tranquille jusqu’à ce qu’il tombe sur un inconnu dans son immeuble. Ce dernier s’introduit alors dans sa vie avec une étrange familiarité. Uriel l’ignore encore, mais une partie de son passé qu’il a oubliée est en train de le rattraper.

Les écailles d’un Dieu – Taifu comics 

Les écailles d’un Dieu de Meguru Hinohara (Therapy Game).
Il était une fois une grand-mère qui promit son petit-fils à un dragon divin… Des années plus tard, le jeune Chiharu s’éloigne de Tokyo, où il avait entamé sa carrière d’écrivain, bien décidé à passer des jours tranquilles dans le village de son enfance. À peine arrivé, il y rencontre Rin, un homme étrange aux cheveux blancs. Mais cet être exubérant n’est peut-être pas aussi humain qu’il n’y paraît, car il a en fait de bien grandes dents… et de bien belles écailles.

Happy of the end – Editions Hana

Gros coup de cœur, j’avais craqué sur ce titre durant sa parution au Japon. La version française est non censurée et toujours aussi excellente. Mignon et TRES hot.
Un jour, Makoto, un lycéen qui adore les animaux, apprend qu’un étudiant de la tribu Maasaï vient séjourner chez lui. Alors qu’il s’imagine déjà les problèmes de communication et les chocs culturels qui les attendent, il est surpris de découvrir un jeune homme moderne et sociable, appelé Luca. Au premier abord, celui-ci est persuadé que Makoto est une fille et se rapproche de lui. Quand Makoto lui annonce qu’il est un garçon, ça n’empêche pas Luca de tomber amoureux.

Happy of the end – Editions Hana

Le nouveau titre d’Ogeretsu Tanaka (The Monster Exposed, Yarichin Bitch Club ou encore Neon Sign Amber) que j’attends forcément avec impatience. Et qui ne m’a pas déçu, leur relation est belle, complexe et touchante.
Affamé, fauché et abandonné par sa famille et son ex-copain, Chihiro se rend dans son bar préféré dans l’espoir de trouver une nouvelle victime à escroquer. Invité par le mystérieux Keito à passer un moment à l’hôtel, il se fait soudainement agresser par celui-ci, qui semble être à la recherche d’une importante carte qu’il aurait volée. Quand Keito découvre ce qu’il en a fait, il lui demande de disparaître, mais Chihiro n’a plus de foyer où rentrer…

Nos jours heureux – Editions Hana

Nos jours heureux un titre de Kihara Noriko est très joli et très frais. Il ne manque pas de piment !
Kôtarô (surnommé Kôta) et Shunpei sont deux amis d’enfance qui habitent à la campagne. Camarades de lycée, proches comme des frères, ils sont inséparables, quitte à dormir l’un chez l’autre la moitié du temps. Mais leur relation prend petit à petit une autre tournure lorsqu’ils se réfugient dans la maison abandonnée près de chez eux… Kôta se satisfait de la situation telle qu’elle est, et ne réfléchit pas trop à l’avenir, mais les choses sont différentes pour Shunpei, qui arbore des sentiments profonds pour son meilleur ami. Lui et Kôta parviendront-ils à se retrouver sur la même longueur d’ondes ?

Wolf pack – Editions Hana

Wolf pack un magnifique one shot de Billy Balilbally, très, très beau, avec une atmosphère différentes de son Fangs.
Loin au cœur de la montagne vivent les descendants de Fenrir, mi-loups mi-humains. Afin de renforcer leurs liens, la meute de la vallée, dirigée par l’alpha Garmr, et la meute du lac, dirigée par les jumeaux Hati et Sköll, doivent se lier lors d’une cérémonie de mariage qui unira Garmr et Sköll. Mais lorsque la promise, Sköll, décède de façon abrupte quelques jours avant la cérémonie, c’est son frère jumeau Hati qui décide de sceller le pacte à sa place. Or, tout change lorsque Garmr et Hati décident de se rendre à l’endroit où Sköll a eu son accident…

Un retour

Les fins

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.