L’année solitaire d’Alice Oseman

L’année solitaire est le premier roman d’Alice Oseman, à l’époque où elle l’a écrit et édité elle avait seulement 18 ans. Il est disponible en français chez Nathan.

C’est l’histoire de cinq adolescents et de l’année où tout a changé pour eux. Tori. Michael. Becky. Lucas. Charlie. Et de l’année où tout a changé.
– Mais t’es qui, toi ?
Il se fige devant moi et annonce d’une voix caverneuse :
– Je m’appelle Michael Holden.
Michael Holden.
– Et toi, qui es-tu, Victoria Spring ?
Je ne trouve rien à répondre, parce que c’est précisément ce que je répondrais : rien. Je suis du néant. Du vide. Je ne suis rien.
Soudain, la voix du proviseur retentit et je me tourne vers le haut-parleur.
Quand le silence revient, je baisse le regard et la salle est vide. J’ouvre mon poing et dans ma main, il y a le Post-it SOLITAIRE.CO.UK. Je ne sais pas à quel moment il est passé de celle de Michael Holden à la mienne, mais c’est un fait.
Ça doit être là que tout a commencé.

Tout à commencé avec ce livre. Il raconte l’histoire de Tori, une jeune ado, pas forcément consciente qu’elle n’est pas bien dans sa peau. Elle s’occupe de son frère, Charlie, qui a des problèmes de trouble alimentaire, pour autant elle néglige sa propre vie. Elle voit débarquer Michael qui veut tout de suite sympathiser avec elle, mais pourquoi ? Est-ce qu’elle en a envie ? Il y a aussi Lucas, l’ami d’enfance revenu du passé et au comportement étrange. Il y a Ben le petit ami de sa meilleure amie. Lui, on le connait, l’a déjà croisé dans Heartstopper, on sait pourquoi on a envie de lui foutre des baffes.
Ayant découvert Heartstopper  avant L’année solitaire, certains passages sont du spoile car le roman se déroule après ce que nous sommes en train de lire en ce moment. Qu’importe, Nick et Charlie sont des personnages secondaires, leurs histoires nous est raconté de façon parcellaire. La seule envie que vous aurez c’est de vivre dans le roman graphique ces douloureuses épreuves, pour en savoir plus !

J’ai aimé L’année solitaire c’est une captation réaliste de la jeunesse actuelle, avec ses hauts, ses bas, ses références et cette envie d’exister. Si vous n’avez pas encore succombé aux romans d’Alice Oseman, il est temps de s’y mettre !

Nick and Charlie est un recueil de nouvelles basé sur les personnages du roman graphique Heartstopper et du premier roman d’Alice Oseman L’année solitaire. Il est pour le moment inédit en France, mais on peut l’acheter en anglais sur Amazon par exemple. C’est la première fois que je me lance dans une lecture en VO. C’est certes court, mais c’est inédit pour moi qui n’ait même jamais lu Harry Potter en version originale.

CHARLIE : « Je sors avec Nick Nelson depuis deux ans. Il aime le rugby, la Formule 1, les chiens, l’univers Marvel, le son des feutres sur le papier, la pluie et dessiner sur les chaussures. Il m’aime aussi. »
NICK : « Les choses qu’on fait Charlie Spring : Regarder des films. Etre dans la même pièce sur les ordi différents. S’envoyer des SMS depuis des pièces différentes. S’embrasser. Faire à manger. Boire. Se soûler. Parler. Se disputer. Rire. Peut-être que nous sommes un peu ennuyeux. Mais ça nous va. « 
Tout le monde sait que Nick et Charlie sont un couple parfait – qu’ils sont inséparables. Mais, Nick part pour l’université et Charlie sera en terminale. Tout le monde se demande s’ils resteront ensemble, ce qui est une question stupide. Ils sont «Nick et Charlie» bon sang !
L’amour que se porte Nick et Charlie est-il assez fort pour survivre à la distance ? Ne font-ils pas que retarder l’inévitable ? Tout le monde sait que les premiers amours durent rarement éternellement…

Si vous avez envie de garder un peu de surprise pour la suite des aventures de nos héros de Heartstopper peut-être ne devez-vous pas lire cette nouvelle, pour ceux qui n’ont peur de rien (comme moi) et bien vous pouvez vous plonger avec délectation dans cette jolie nouvelle. On suit en alternance Nick et Charlie qui sont tour à tour narrateur. Nick se fait une joie de devenir adulte en partant à l’université, alors que Charlie se demande si leur relation peut tenir à distance. Ils vont donc se poser pas mal de questions -surtout Charlie- et bien évidement ne pas se parler tout de suite. Bha, oui ils restent un couple adorable de deux idiots qui doivent un peu plus se parler pour se comprendre.

C’est un plaisir inégal de les retrouver tous les deux, mais de croiser aussi Tori la grande sœur de Charlie, ainsi que leurs ami.es. Je n’ai pas eu trop de soucis pour lire cette nouvelle, le vocabulaire était simple et j’ai dû regarder que quelques mots dans le dictionnaire. Il est donc totalement dans vos cordes si vous avez même un niveau moyen en anglais comme moi. Comme c’est une nouvelle ce n’est pas non plus très, très long.

Nick and Charlie a été un gros coup de cœur. Plaisir mille fois renouvelé de retrouver nos deux amoureux et de les suivre dans leurs tâtonnements et leurs hésitations. 

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.