Lecturemanga - manhwa - manhua

Le goût des fraises, le goût du bonheur

Le goût des fraises est un manga d’IRONO. La publication des chapitres débute en août  2018 sur PFantapy (shōjo) sur Pixiv Comics. Peut-être connaissez-vous de la même autrice, The Grim Reaper and an Argent Cavalier, édité par Kana. Elle a été l’invité de JAPAN EXPO en 2017 justement pour ce titre. C’est en lisant Inuyasha en primaire qu’elle a eu envie de devenir mangaka. Le goût des fraises est plus courte en seulement quatre tomes c’est chez Kurokawa qu’il faut la chercher. Je ne m’attendais à recevoir un kit press alors ce fut d’une une surprise totale et une belle découverte.

C’est quoi l’histoire ?

Lorsque son grand-père producteur de fraises ne peut plus travailler après un accident, Sara, encore étudiante, décide de l’aider en rejoignant l’entreprise familiale. Elle y fait la rencontre de Minori Sugiura, un agriculteur de 33 ans, qui lui enseigne les ficelles du métier. D’abord effarouchée par ce grand gaillard aux allures revêches, elle apprend à le connaître avec le temps et commence à éprouver des sentiments pour lui.
Minori lui aussi est charmé par Sara, mais il ne sait pas comment lui communiquer ses sentiments…

Le goût des fraises

Le goût des sentiments

Sara apprenant que son grand-père a eu un accident, décide d’aller aider l’entreprise familiale. Elle a 20 ans et elle est étudiante, mais malgré sa bonne volonté, elle n’y connait pas grand chose. La jeune femme fait la connaissance de Minori Sugiura un agriculteur de 33 ans qui travaille avec son grand-père. Passionné par les fraises, il ne fait pas attention à son apparence, pas plus qu’ à la gente féminine qui lui tourne autour.
Très vite, ils vont se plaire. Mais chacun pense que ce n’est pas réciproque. J’aime toujours ce genre d’histoire entre deux idiots qui se font des idées sur ce que pense l’autre. C’est juste mignon tout plein dans ce premier tome.

Tout en découvrant le monde des fraises, la mangaka IRONO, nous conte une romance au goût doux et sucré des fraises. 

Le goût des fraises

La vie a le goût du bonheur

Le manga est vendu avec des autocollants adorables (reprise des stamps (l’équivalent des stickers) du manga disponibles sur LINE) et en cadeau un sachet de graines. A vous de faire pousser vos propres fraises !
Revenons sur la polémique des fraises. Les fraises ont disparu de la couverture (hormis dans le titre). L’éditeur s’est expliquer sur internet : En France (moins au Japon), les fraises sur les BD correspondent plutôt à des ouvrages jeunesse. Ce manga étant une romance adulte, nous ne voulions pas prendre le risque que des parents l’achètent pour l’offrir à des enfants. C’est pour les protéger. Les protéger de quoi je ne sais pas trop, car au vu du 1er tome c’est à priori ultra léger et mignon (Je n’ai pas lu la suite, donc je ne m’avancerais pas sur la suite). Je sais que certains parents ne savent pas ce qu’ils achètent à leurs gamins, mais je préfère encore que ce soit Le goût des fraises que L’attaque des titans. Mais c’est un avis totalement personnel.
C’est un grand format, le lettrage est agréable et la prise en main souple comme j’aime.

Ce premier tome est ultra chou et on fond littéralement à chaque interaction entre nos deux tourtereaux. Après avoir refermé ce premier tome, on a sa dose de bonheur.

Public : Tout public – dès 14 ans

Service presse

kurokawa

Tanja

Tombée très tôt amoureuse du Japon, Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis 1997 dans des fanzines puis sur plusieurs webzine et sur son blog. Dès que l'occasion se présente elle part au Japon se ressourcer.

Une réflexion sur “Le goût des fraises, le goût du bonheur

  • Funambule

    Trop de bonheur ! Ce manga n’ira pas dans ma mangathèque. LOL

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.