Lecturemanga - manhwa - manhua

Pour tout vœu exaucé, il y a un prix à payer dans Joker of destiny

Pour tout vœu exaucé, il y a un prix à payer dans Joker of destiny

Pour tout vœu exaucé, il y a un prix à payer dans Joker of destiny. C’est un manga en trois tomes sur le scénario de Michiharu Kusunoki et dessiné par Mizu Sahara. C’est dans le magazine Evening (seinen) qu’il était publié dès 2015. En France il est disponible chez Pika édition. J’ai déjà parlé de deux autres de ses mangas : A Tail’s Tale et The Voices of a Distant Star. Cette fois elle plonge dans une série fantastique où obtenir le destin que l’on souhaite ne sera pas sans contrepartie.

C’est quoi l’histoire ?

Kiwa Ogata est un étudiant discret et un brin pessimiste. À l’heure où il doit trouver du travail, il cumule les refus, et sa petite amie Mahiro s’exaspère. Car Kiwa a un secret. Il détient le pouvoir de voir n’importe lequel de ses vœux exaucés. Or, ce don s’accompagne toujours d’une contrepartie, ce qui dissuade le jeune homme de s’en servir. Mais il va malgré lui se confier à Mahiro et bouleverser les cartes du destin…

Pour tout vœu exaucé, il y a un prix à payer dans Joker of destiny
Pour lire un extrait cliquez sur l’image © SAHARA Mizu / Michiharu Kusunoki / Kōdansha
La vie est un jeu de carte ?

Kiwa Ogata a presque tout pour lui. Une jolie petite amie, une famille en bonne santé. Or il ne trouve pas de travail bien qu’il sorte depuis peu de l’université. Le jeune homme passe énormément d’entretien qui se soldent par des échecs. Or, il pourrait utiliser sa carte secrète car Kiwa a un don qui peut tout changer. Il peut simplement faire un vœu et obtenir tout le poste qu’il convoite. Quand il fait un vœu la contrepartie est souvent violente. Un proche souffre en retour. Il est clair que sachant cela, prendre une la décision de vouloir faire un vœu devient compliqué. Dans les 24h après qu’il est fait un vœu un proche va devoir subir de lourde conséquence.
Quand il en parle à Mahiro, sa petite amie, elle l’encourage à faire un vœu pour entrer dans la société où elle travail. Cette dernière ne mesure pas vraiment à quel point le retour de bâton peut être violent. Surtout qu’on a l’impression que plus il fait de vœux plus la sanction est violente.
Le cliffhanger a la fin du premier tome nous fait regretter de ne pas avoir le deuxième tome entre les mains.

Un premier tome très prenant

Le style léger est aéré de Mizu Sahara est parfait pour ce manga fantastique. Dès la couverture le ton est donné, la mort rôde autour du héros telle une énigme. Protecteur ou destructeur pour ce que l’on en sait pour le moment la balance n’est pas forcément favorable pour Kiwa. Les thématiques exploité dans ce manga sont ceux que l’autrice aborde régulièrement comme les regrets, le rejet et la dualité des sentiments par rapport à un choix cornélien. Pour ainsi dire, même si elle ne l’a pas écrit, c’est totalement son univers. En tant que lectrice, je suis toujours subjuguée par la finesse de ses personnages. Talentueuse jusque dans sa mise en page, Mizu Sahara signe un nouveau petit bijou psychologique.

 Joker of destiny est une série qui débute fort bien. Le mystère qui entoure Kiwa se dévoile au fil des pages. La claque qu’on se prend à la fin du tome m’a vraiment donné envie de connaître la suite !

Public : Tout public – dès 14 ans

Service presse

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.