Omegaverse : Laisse-moi te détester

Laisse-moi te détester est un manga d’HIJIKI publié dans le magazine Be X Boy Omegaverse. En France, le manga est disponible chez Taifu comics. Initialement il s’agissait d’un one shot, mais il a eu tellement de succès qu’une suite à vu le jour. Un 3e tome est en cours de publication. Le premier tome est arrivé premier dans le classement du meilleur premier œuvre au Chil chil award 2020. Vous pouvez suivre HIJIKI sur twitter, on peut voir quelques  uns de ses dessins mais aussi sa passion dévorante pour My hero academia.

C’est quoi l’histoire ?

Après avoir subi un viol au lycée, l’oméga Naoto a décidé de garder l’enfant conçu lors de ce terrible incident. Quelques années plus tard, il élève seul sa fille et peine à trouver du travail. N’étant pas marqué par un alpha, son statut de célibataire aux chaleurs incontrôlées entraîne le rejet systématique des recruteurs voulant s’éviter des problèmes. Alors qu’il décroche enfin un emploi dans un lycée, un jeune alpha l’attrape par le bras et lui déclare son amour. Naoto ne peut se défaire de sa méfiance et de sa haine envers les alphas, pas après ce qu’il a vécu. Pourtant, celui-ci a quelque chose de différent…

Kiraideisasete © hijiki 2019
Omegaverse l’univers du viol ?

Dans les histoires se déroulant dans un univers omegaverse les effets des phéromones sont bien souvent prétexte à des scènes de viols. Et comme dans une bonne vieille histoire de BL les protagonistes finissent pas tomber amoureux. On revient bien souvent dans les travers glauque du genre. Heureusement, il existe des titres totalement safe et qui prouve qu’on peut mélanger érotismes, phéromones et consentement.
Laisse-moi te détester tente une approche différents. Le héros a été violé par des alphas durant ses années de lycée, il élève seul sa fille issu de cette expérience traumatisante. Il ne fait confiance à personne, son seul atout n’avoir pas été marqué par son violeur. Il travail désormais dans un lycée, un des élève va lui faire une déclaration et pense qu’il est son âme sœur. Mais, il est encore trop tôt pour lui. La confiance va devoir se gagner petit à petit.

Aimer ce que l’on déteste ?

J’aime vraiment beaucoup ce titre, même s’il a quelques défauts. Il essaie vraiment de sortir des sentiers battus de l’omegaverse. Prévu comme un one shot au départ, le format ne laisse pas vraiment le temps de prendre son temps pour faire avancer leur histoire doucement. C’est dommage, mais c’est vraiment à cause du format et on n’y peut pas grand chose. La suite devrait cependant poursuivre la relation entre nos deux amoureux. Une chose est sûr on n’en a pas fini avec Laisse-moi te détester.

Si vous êtes frileux face au sous-genre omegaverse, peut-être ce titre pourrait vous satisfaire. Il ne romantise pas le viol et exploite une autre manière de voir le couple Omega/alpha.
C’est son premier titre, il est plein de défauts, mais du coup on ne peut qu’espérer HIJIKI va améliorer sa façon d’écrire.

Laisse-moi te détester à ses défauts, mais aussi beaucoup de qualité. Un omegaverse qui est au final est assez rafraichissant par rapport aux autres. 

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.