Humour et fantasy : Les racailles de l’autre monde

Les racailles de l’autre monde est un manga d’OKUJIMA Hiromasa paru dans le magazine Gekkan Action, en France c’est chez Ki-oon que nous retrouvons nos lycéens bagarreurs. La série compte trois tomes au Japon et elle est toujours en cours de parution. Après Assistant assassin (Omake book), Akamatsu et Seven (IDP Boy’s love) c’est le troisième titres du mangaka a être édité en France, c’est aussi chez un 3e éditeur. Des gens différents, mais toujours avec cette touche d’humour et de bonne humeur malgré les thèmes parfois dur qu’il aborde.

C’est quoi le pitch ?

Dans un lycée technologique de la banlieue de Tokyo, Shinichi et ses comparses Ryuji, Masamune et Shiro règnent en maîtres après avoir terrassé les unes après les autres toutes les bandes de la région ! Mais pour l’imbattable Shinichi, cette victoire est trop facile. Que faire à présent qu’il a atteint son objectif ? Se battre, c’est le seul moyen qu’il a trouvé pour apaiser sa frustration à l’idée de devoir reprendre les rênes de la petite usine familiale…
Alors qu’il désespère de trouver un voyou à sa hauteur, il est brusquement propulsé avec ses amis dans un monde de fantasy ! Ses poings ne suffisent plus face à la créature maléfique qui apparaît devant lui… Qu’à cela ne tienne, il dégaine la tronçonneuse ! Pour la villageoise qu’il a sauvée, pas de doute, lui et ses amis sont les princes de la prophétie, destinés à vaincre le Dieu du Mal ! Shinichi est aux anges : il tient enfin un adversaire digne de lui !
Les démons n’ont qu’à bien se tenir : les rois de la castagne débarquent, bien décidés à dégommer tous ceux qui se dresseront sur leur chemin ! Les Racailles de l’autre monde renouvelle avec humour les codes de la fantasy. Ici, les héros ont pour meilleures armes leur énergie débordante, leur amitié sans faille, leur expérience du combat et… leur rejet systématique des règles établies !

Pour lire un extrait cliquez sur l’image
Quatre garçons dans le vent

Quatre lycéens se retrouvent projetés dans un autre monde (isekai). Ils ne sont clairement pas très futés, mais ils ont un très bon instinct quand il s’agit de baston. S’il y a bien une chose qu’il maîtrise c’est ça. Et pour le coup en débarquant dans un monde de fantasy c’était la seule chose qui pouvait les sauver d’une mort certaine. Chose intéressante, ils vont pas partir seul, mais aussi avec le lycée. Comme c’est un lycée professionnel ils vont donc partir avec pas mal de matos. Shinichi est élève en mécanique, et va donc tout naturellement sortir la tronçonneuse ! Quoi de plus normal ?!

A chaque problème, sa solution

Comme dans un jeu de rôle, chacun a ses compétences résumées dans un tableau. D’habitude j’aime moyennement quand ça fait référence aux RPG, mais comme ici c’est sur le ton de l’humour et de la dérision, ça passe crème. Je me suis vraiment bien amusée du début à la fin du tome. C’est souvent du comique de situation, soupoudré de quelques blagues bien piquante. Coup de chapeau à Fédoua Lamodière pour sa traduction aux petits oignons.

Ryuji me fait rire à toujours vouloir prévenir sa mère qu’il va être en retard, alors qu’ils sont quelque peu dans la mouise propulsé dans un autre monde remplis de monstre assez balèze. Mis à part ça ils s’accommodent plutôt bien de leur séjour. Shunichi étant totalement blasé dans notre monde, ce voyage inattendu arrive à point nommé dans sa vie. Ils vont affronter des adversaires et des situations bien supérieur à leurs compétences, mais quand on parle baston ils ont toujours une bonne idée, aussi absurde soit-elle pour contourner les problèmes. J’ai particulièrement aimé le passage avec l’épée de l’élu. Pourquoi ne pas y avoir pensé avant !

Les racailles de l’autre monde est le manga parfait pour se détendre et passer un bon moment à rigoler. Une fois de plus Hiromasa Okujima nous montre tout l’étendu de son talent quand il s’agit de nous faire rire. 


Pour la petite anecdote j’ai pu parler Des racailles de l’autre monde dans le Cri du mochi et dans le BL café on air. J’aime faire de la propagande pour un artiste que je respecte beaucoup pour son humour et son ouverture d’esprit. Merci M. Okujima !

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.