Deux yankees en coloc : Akamatsu et Seven

Je peux enfin vous parler de Dōsei Yankee Akamatsu Seven, c’est l’un de mes coups de cœur de l’année dernière, je pensais qu’il n’arriverait jamais en France, heureusement je ne fais pas de divination car je serais très mauvaise. Akamatsu et Seven c’est un manga d’un duo atypique. Au scénario nous avons SHOOWA que l’on connait pour Le syndrome du tournesol (Taifu comics) ou encore Iberico pork (Hana collection). Et au dessin nous retrouvons OKUJIMA Hiromasa que l’on connait désormais en France pour Assistant Assassin (Omake manga) et prochainement Les racailles de l’autre monde (Ki-oon). Ce papa rock’n’roll de deux enfants a découvert le monde du boy’s love petit à petit. Aucunement réfractaire au genre, il a désormais publié un dōjinshi BL : Back Of The Island (disponible en numérique sur BOOTH) et il s’occupe de l’adaptation en manga du roman/drama thaïlandais : 2getherAkamatsu Seven s’est classé 4e meilleur de la catégorie meilleur scénario aux Chill Chill BL awards 2020.

De quoi ça parle ?

Akamatsu, lycéen délinquant, est contrarié du matin au soir. Un jour, il rencontre un étrange garçon, Seven, qui semble vivre dans un parc. Très vite, les deux jeunes prennent l’habitude de se battre chaque fois qu’ils se croisent. Quelque temps plus tard, Akamatsu apprend que son rival ne peut plus squatter le parc et qu’il est contraint de partir. C’est alors qu’il lui propose, sans trop réfléchir, d’emménager avec lui dans son petit appartement !

© 2019 SHOOWA / Hiromasa Okujima (AKITASHOTEN)

Va donc commencer une collocation improbable de ces deux yankees. L’un a un passé trouble au sein d’une organisation, l’autre perdu entre sa famille, ses études et son penchant pour les garçons. Tout en apprenant la vie ensemble, ils vont soigner les plais, les doutes et le passé douloureux qu’ils ont tous les deux. Akamatsu est encore jeune mais il a du caractère, quant à Seven, il est très protecteur même s’il est maladroit. Au fil de leurs aventures on découvre deux jeunes désireux d’avoir une vie stable. C’est pourtant très mal barré. Ils se castagnent et vivent de petits boulots. Akamatsu est a deux doigts d’arrêter le lycée. Ils vont se soutenir et se tirer vers le haut mutuellement. Trois mois, c’est ce que ce donne Seven pour reprendre pied dans sa vie et ne plus vivre comme un SDF dans un parc. On comprend dans plus tard à quoi fait allusion Seven en ce qui concerne son « passé ».

Furyo furax

Le trait très « shōnen » de Hiromasa Okujima offre à ce titre une atmosphère totalement différente des autres Boy’s love, même de type yankee ou yakuza. L’humour est au rendez-vous, nos héros sont parfois dans des situations totalement improbables. Akamatsu et Seven restent des ado, et leurs réactions sont souvent incroyablement drôles. J’adore les expressions de leurs visages. Attention tout de même quelques il convient à un public adulte et averti. Le manga comporte des scènes de sexe et de la violence. Mais entre deux c’est totalement safe !

Si vous êtes curieux SHOOWA propose les Story-board (name) en dōjinshi. On peut ainsi apprécier le travail des deux auteurs. Elle aussi mangaka elle a donc une vision bien précise de ce qu’elle veut sur le papier, tout en laissant Okujima y mettre tout son talent. C’est intéressant de voir les indications. Sont inclus des petits bonus (omake, illustrations, croquis préparatoire etc.). Vous pouvez toujours commander tomes 1 et 2 sur des sites comme : Toranoana ou comicomi studio.

Akamatsu et Seven, des colocs d’enfer ? Oui, totalement. Que vous aimiez ou pas le boy’s love ce titre devrait vous convenir. C’est un énorme coup de cœur qui a tout à fait sa place dans votre mangathèque.

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.