Lecturemanga - manhwa - manhua

Mon top des 10 nouveautés manga à ne pas louper en février !

Mon top des 10 nouveautés manga à ne pas louper en février !

Voici le top 10 des mangas que j’attends le plus pour le mois février 2024. Trop de sorties ? Vous ne savez plus quoi choisir ? Vous n’êtes pas seuls. Voici 10 titres qui débutent en février et que j’ai hâte de lire. En revanche, est-ce que je vais vraiment pouvoir les lire ? Ca c’est une autre histoire !

Le cri du Kujima 

 

Résumé : Un beau jour d’automne, le collégien Arata Kôda tombe sur Kujima, une étrange créature. Venu manger un morceau chez Arata pour calmer son ventre criant famine, Kujima finit par emménager dans cette maison. L’atmosphère y est malheureusement pesante depuis l’échec du grand-frère d’Arata au concours d’entrée à l’université. Kujima devra passer l’hiver ici, en attendant les premiers jours du printemps.

Pourquoi : Publié chez Lézard noir ce titre m’intrigue depuis que je l’ai vu dans un classement au Japon. Et je sais que si c’est édité chez eux c’est que ça tient la route.

Medalist

Résumé : Le Japon est reconnu comme l’un des meilleurs pays au monde dans le domaine du patinage artistique. Cependant, l’accès au prestigieux championnat national, qui se déroule chaque année, est réservé à une poignée de privilégiés. Tsukasa, un ancien athlète, a vu son rêve se briser après avoir consacré toute sa vie à ce sport. D’un autre côté, Inori, âgée seulement de 11 ans, nourrit le rêve de devenir une grande patineuse, bien que personne ne croie en elle. Le destin réunit ces deux êtres sur la glace, et ensemble, ils se préparent à conquérir le monde avec une motivation sans égale !

Pourquoi : Ca fait un moment que j’ai vu ce titre aussi dans des classements et franchement il me donne envie. J’ai hâte de le lire même si on m’a dit que c’était un titre assez bateau au final. Je me ferais mon avis moi-même.

My dear detective

Résumé : À la fin des années 20, le Japon est en pleine mutation, mais les femmes ont toujours du mal à se faire une place dans le monde du travail. Mitsuko a malgré tout réussi à trouver un emploi qui lui va comme un gant : c’est la meilleure détective de son agence, à Ginza, en plein cœur de Tokyo ! Adultères, personnes disparues… aucune affaire ne l’effraie. Son intelligence et son instinct sont ses principaux atouts, sans parler de son courage, qui lui permet d’affronter les remarques désobligeantes des tenants d’une société patriarcale. Lors d’une pause bien méritée dans un café, la jeune femme est abordée par un élégant serveur du nom de Saku, qui lui confie une étonnante mission : retrouver la propriétaire d’une chaussure ornée d’un véritable diamant ! Le garçon, autant intrigué par l’affaire que par la détective, l’épaule dans son enquête. Celle-ci mène à un homme qui cache un lourd secret… Et il n’est pas le seul ! En effet, Saku appartient à l’une des plus riches familles de la capitale. Mais, pour lui, assister Mitsuko vaut toutes les expériences du monde !

Pourquoi : Le résumé me tente bien, c’est par pure curiosité que j’ai envie de lire ce titre.

Ramen Akaneko

Résumé : Tamako se rend dans un restaurant de ramens afin de passer un entretien d’embauche, mais cet établissement a une particularité : il est tenu par des chats ! Lorsqu’elle avoue au patron qu’elle préfère les chiens, il décide de l’embaucher… Pour qu’elle s’occupe des employés du restaurant ? !

Pourquoi : Y a un chat que voulez-vous de plus ? En plus l’anime arrive bientôt et c’est Kenjirō Tsuda qui sera la voix du chat !!!

HOST CLUB – Le lycée de la séduction

Résumé : Haruhi étudie dans un prestigieux lycée de riches. Elle est la meilleure élève de son lycée mais c’est aussi l’élève la plus pauvre. Alors qu’elle cherchait une salle pour étudier tranquillement, elle rentre pr hasard dans la salle du « Host Club » un club composé de beaux garçons qui tiennent compagnie aux filles de l’établissement. Sans le faire exprès, elle casse un vase d’une valeur de 8 millions de yens, pour rembourser sa dette, elle va devoir se faire passer pour un garçon et tenir compagnie à plus de 100 filles.

Pourquoi : Voici une réédition qui a été longtemps demandée par les lecteurs et lectrices. Terminée en 2012 et en arrêt de publication depuis plusieurs années, Host club avait pourtant gardé de nombreux fans qui avaient découvert le manga trop tardivement souvent grâce à l’anime diffusé sur de nombreuses plateformes. C’est avec joie que tout le monde à acceuilli le retour d’Haruhi et ses amis dans une perfect edition en 9 tomes.
Haruhi étudie dans un prestigieux lycée de riches. Elle est la meilleure élève de son lycée mais c’est aussi l’élève la plus pauvre. Alors qu’elle cherchait une salle pour étudier tranquillement, elle rentre par hasard dans la salle du « Host Club » un club composé de beaux garçons qui tiennent compagnie aux filles de l’établissement. Sans le faire exprès, elle casse un vase d’une valeur de 8 millions de yens, pour rembourser sa dette, elle va devoir se faire passer pour un garçon et tenir compagnie à plus de 100 filles.
Host club c’est un incontournable bourré d’humour et de bonne humeur. Et on le lira tout en chantonnant Sakura Kiss : Kiss kiss fall in love (c’est pour moi, maintenant vous avez la chanson dans la tête !).

The Blue Flowers and the ceramic forest

Résumé : Aoko et Tatsuki mettent leurs désaccords de côté pour créer des soliflores à l’occasion du festival du printemps. C’est l’opportunité pour eux de reconnaître les qualités de leur travail respectif et d’améliorer leur relation. C’est alors que surgit un morceau du passé de Tatsuki, ce qui pourrait leur donner l’occasion de se rapprocher…

Pourquoi : Parce que Yuki Kodama et parce que la céramique ça m’intéresse un peu. Quand j’étais collégienne j’avais regardé comment faire de la peinture sur céramique et surtout en faire son métier (oui, je sais c’est chelou ! Mais je trouvais ça beau) mais ça ne s’est pas fait. Avec le recul, je n’aurais jamais eu la patience ^^’

Le goût des fraises

Résumé : Lorsque son grand-père producteur de fraises ne peut plus travailler après un accident, Sarah, encore étudiante, décide de l’aider en rejoignant l’entreprise familiale. Elle y fait la rencontre de Minori Sugiura, un agriculteur de 33 ans, qui lui enseigne les ficelles du métier. D’abord effarouchée par ce grand gaillard aux allures revêches, elle apprend à le connaître avec le temps et commence à éprouver des sentiments pour lui. Minori lui aussi est charmé par Sarah, mais il ne sait pas comment lui communiquer ses sentiments…

Pourquoi : Vous pourrez lire mon avis la semaine prochaine sur le blog !

Aigle écarlate et Yéti – Vie de chasseurs dans les terres du nord

Résumé : Un noble du grand froid et une guerrière : une rencontre improbable en plein coeur des terres du Nord ! Le ieune Ritzhard, le « Yéti des terres lointaines » a bien du mal à trouver une femme qui accepterait de le suivre dans son village, aux confins des terres arctiques. Mais lorsqu’i rencontre Sieglinde, une ex-militaire en quête de nouveautés, il tombe immédiatement sous le charme et la demande en mariage. La jeune femme accepte, mais à une condition : ils doivent réussir à vivre un an ensemble avant d’officialiser leur union. Parviendront-ils à se rapprocher au coeur des terres enneigées ? Adapté d’un roman tortement plébiscité au Japon, le manga connaît un grand succès sur la plateforme de lecture en ligne Piccoma, au Japon comme en France !

Pourquoi : L’Aigle écarlate et le Yéti – Vie de chasseurs dans les terres du Nord est l’adaptation en manga d’un roman à succès de Mashimesa Emoto par Shirakaba Shikayo d’après le design de AKANEKO.  D’un côté nous avons un noble, uniquement de nom, et une femme plus âgée de l’armée. Ils sont mariés sur un accord de principe et non par amour. Dans le froid glacial, ils passent leur temps à chasser, à éviscérer et à cuisiner près de la cheminée. Leur vie quotidienne se déroule paisiblement. Est-ce qu’autre chose qu’un accord de principe va se développer entre les deux personnages ? On imagine que la réponse est oui, et j’ai hâte de voir comment cela va être raconté. Déjà disponible sur l’application Piccoma, le manga arrive chez Naban et version papier. C’est une série qui se termine en dix tomes et qui devrait plaire à un public assez large car ce n’est pas qu’une romance, c’est aussi une occasion de découvrir un pays, certes imaginaire, mais très proche du nôtre.
L’Aigle écarlate et le Yéti est une curiosité que j’ai hâte de découvrir.

The World’s End

Résumé : Shin est en charge d’une mission de colonisation planétaire et chaque jour, sans faute, il contacte son ami ingénieur resté sur Terre, Rukiya, pour faire son rapport. Seulement, à sa grande honte, il utilise également chaque soir une intelligence artificielle pour simuler la chair de celui-ci, en attendant d’un jour pouvoir lui avouer en personne les sentiments qu’il éprouve à son égard. Alors qu’il fête son troisième anniversaire depuis le début de la mission, il se prépare pour le jour du retour tant attendu sur Terre.
Un recueil d’histoires comprenant également Ils vécurent heureux, le conte d’un superbe jeune homme et de l’enfant qu’il a recueilli, ainsi que Le Prince grenouille, narrant l’évolution d’un jeune homme répugné par l’affection qu’on lui porte.

Pourquoi : Depuis sa sortie j’en entend parler, je sais qu’une des histoires est pour public averti, j’attends de me faire un avis par moi-même.

Phases of the Moon, Love of a Beast

Résumé : Pour changer d’air, Izuki a accepté de s’occuper d’une vieille maison en pleine montagne. Sa mission prend un tournant fantastique lorsqu’il tombe sur un sanctuaire abandonné : la statue de son dernier gardien s’y dresse encore, et Izuki ne résiste pas à partager sa solitude avec l’être de pierre. Quelques heures plus tard, Izuki, égaré dans les bois, est agressé par un yôkai. Heureusement, le gardien veille toujours.

Pourquoi : Je suis une grande fan des mangas de Guri Nijiro. Et je suis très heureuse de les avoir quasiment tous en français ! Il faut que je lui consacre un article rien qu’à elle !!!

Tanja

Tombée très tôt amoureuse du Japon, Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis 1997 dans des fanzines puis sur plusieurs webzine et sur son blog. Dès que l'occasion se présente elle part au Japon se ressourcer.

2 réflexions sur “Mon top des 10 nouveautés manga à ne pas louper en février !

  • Funambule

    Je suis bien content de n’être attiré par aucun des nouveaux mangas. LOL
    Même si le restaurant tenu par les chats m’a interpelé.
    Je garde de la place sur mes étagères pour des Junji Ito et des Gou Tanabe.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.