Lecturemanga - manhwa - manhua

Die wergelder de Hiroaki Samura

Die wergelder est une série de Hiroaki Samura (L’habitant de l’infini, Born To Be On Air !) prépublié dans le magazine Shônen Sirius. Alors si c’est bien un magazine « shônen » vraiment ne mettez pas ça entre les mains de n’importe qui, dans ce cas précis, le cataloguer seinen en France je comprends totalement. La série, qui est toujours en cours au Japon arrive en France chez Pika.

C’est quoi l’histoire ?

Quel est le lien entre un mystérieux assassinat perpétré dans un quartier chaud en Chine, un vol de billets de banque commis au sein même d’un clan de yakuzas et des coups de feu meurtriers échangés sur une île perdue au large du Japon ? Seul dénominateur commun connu : un déchaînement implacable de violence provoqué par trois femmes à la beauté meurtrière…

© Hiroaki Samura / KODANSHA Ltd.
Un thriller noir et bien crade

Je n’ai jamais lu les mangas de Hiroaki Samura, en revanche j’ai vu leurs adaptations. A savoir L’habitant de l’infini (Sous le titre Brave of the immortal sur Prime video) et Born to be on air!  sur Wakanim (La série est désormais disponible sur Crunchyroll). Pas forcément des coups de cœur, mais je suis allée jusqu’au bout. Je ne suis donc pas une lectrice de ses mangas, pour autant je sais à peu près dans quoi je vais me lancer.

Et en fait pas du tout, du coup je suis partie un bon matin avec mon manga et j’ai commencé à le lire dans un RER bondé à cause de quelques soucis comme ça arrive souvent. Petit moment de solitude pour moi pendant le premier chapitre. Ca m’apprendra à pas vérifier avant. Bref, j’ai pu lire la suite plus sereinement. Il explore une nouvelle fois une thématique récurrente dans ses mangas : la vengeance. Cette fois c’est au travers de trois jeunes femmes.

Violence esthétique

Graphiquement c’est saisissant, ses dessins sont d’une qualité irréprochable. Son style va parfaitement avec ce genre de récit sombre et bien crade. Ca participe grandement à l’atmosphère étouffante de Die wergelder. En cela c’est une réussite.
Quant au reste, c’est pour l’instant assez convenu, sans trop de surprise. Mais comme il y a des zones d’ombres, la suite peut devenir passionnante. En tous les cas je n’ai pas spécialement été emballée par ce premier tome. Sans doute un peu too much pour moi. En ce moment, j’ai besoin de douceur dans ma vie, ce qui ne correspond pas du tout à la lecture de Die wergelder.

Die wergelder est un récit froid et violent, une claque graphique indéniable mais à réserver à un public averti. Les amateurs de L’habitant de l’infini devraient adhérer à ce nouvel univers où la vengeance est le maître mot des différents personnages. 

Public : Pour public averti

Service presse

pika

Tanja

Tombée très tôt amoureuse du Japon, Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis 1997 dans des fanzines puis sur plusieurs webzine et sur son blog. Dès que l'occasion se présente elle part au Japon se ressourcer.

Une réflexion sur “Die wergelder de Hiroaki Samura

  • Funambule

    « Un récit sombre et bien crade » ! Ce manga est fait pour moiiiii ! LOL Le style graphique me fait penser à des comics de chez Dark Horse. LOVE !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.