Lecturemanga - manhwa - manhua

Power Antoinette : le manga WTF de l’été

Power Antoinette c’est au commencement un light novel d’Akinosuke Nishiyama, illustré par SHIMA. Le manga lui, est dessiné par Misei Itō. Ce dernier est prépublié dans le magazine Manga Up ! et se termine en trois tomes. En France, c’est Doki Doki qui se lance dans cette aventure très surprenante.

C’est quoi l’histoire ?

Envoyée sur l’échafaud pour être guillotinée, Marie-Antoinette découvre une France dénaturée, trop enivrée par sa Révolution… Elle ne supporte pas cette vision. « Je suis la France ! La seule et l’unique ! D’un bout à l’autre de la Seine, je vais tout recouvrir de muscle ! ». Métamorphosée en une montagne de muscles, la voici qui s’empare de la lame de la guillotine. Vêtue d’une véritable armure en forme de robe, elle fait danser ses trapèzes qui pourraient porter une voiture d’acier. C’est le point de départ d’une contre-révolution musclée, menée non-stop­ par la plus redoutée des boxeuses de cour : Marie-Antoinette !

© Akinosuke Nishiyama / SB Creative corp. Original character designs © Misei Ito SB Creative corp. © Shima / SQUARE ENIX
Le WTF est total

L’idée même de faire un manga qui s’appelle Power Antoinette et qui met en scène une Marie-Antoinette musclée comme schwarzy est très originale. Il faut laisser de côté ses connaissances historiques et politiques. Ici on est sur un divertissement un peu perché. Marie-Antoinette est très apprécié des Japonais, le marchandising du Château de Versailles l’a compris depuis fort longtemps. Toutefois, ce n’est pas en version testostéronée, cependant ils ont un certain affect pour la reine d’origine autrichienne. Une fois que vous avez ces éléments vous pouvez déguster ce vent de fraicheur sur fond de nawak total avec plus de sérénité.
En bonus, une nouvelle « La loyauté des couettes » (si, si) pour profiter un peu du style de Akinosuke Nishiyama.

Je suis la France

D’une part, style de dessin est plutôt chiadé, ainsi qu’une mise en page très dynamique. C’est très propre et efficace.
Est-ce que j’aime ce titre ? Je ne vais pas dire que je lirais la suite. Disons que c’est un peu trop farfelu pour moi et vu la quantité astronomique de manga que j’ai dans ma PAL, je laisse tomber les titres qui ne sont pas des coups de cœur. Or, ce n’est pas pour autant que c’est un mauvais titre. Par exemple, le côté WTF plaira  aux amateurs d’aventures et de baston. Au contraire, je suis persuadée qu’il y a un public pour Power Antoinette.

Si un certain recul est nécessaire pour apprécier Power Antoinette, cet OVNI devient instantanément un divertissement parfait pour se détendre en fin de journée. On se vide la tête.

Public : tout public – dès 12 ans

Service presse

Tanja

Tombée très tôt amoureuse du Japon, Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime depuis 1997 dans des fanzines puis sur plusieurs webzine et sur son blog. Dès que l'occasion se présente elle part au Japon se ressourcer.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.