Lecturemanga - manhwa - manhua

Les aventures de Bojji le petit prince de Ranking of Kings

Ranking of Kings est un manga de Sōsuke Tōka qui a commencé sa parution en 2017 dans le magazine Comic beam (seinen). La série compte 12 tomes au Japon. En France, c’est Ki-oon qui publie la série. L’adaptation animée est disponible en VOST et VF sur Crunchyroll et Wakanim.

De quoi ça parle ?

Le royaume de Boss est en péril. Son fondateur, connu pour sa force herculéenne, est gravement malade, et l’héritier, le jeune prince Bojji, est loin d’avoir le profil pour prendre sa place… Sourd et muet, d’une faiblesse telle qu’il est incapable de manier l’épée, il est la cible de toutes les moqueries, du chevalier au paysan ! S’il accède au trône, le pays est promis à la déchéance dans le classement des rois, dont le principal critère est la puissance des souverains. De ce point de vue, c’est le prince cadet, Daida, qui remporte le soutien populaire…

Pourtant, Bojji arbore un éternel sourire. Même quand une mystérieuse ombre lui ordonne de lui donner ses vêtements, il s’exécute avec plaisir ! Car, pour la première fois de sa vie, le garçon trouve un partenaire de conversation. Cet étrange voleur comprend ses paroles… Bojji lui dévoile alors son rêve : devenir le meilleur roi du monde !

Pour lire un extrait cliquez sur l’image © by TOOKA Sôsuke / Enterbrain
Il était une fois…

Bojji vit dans un monde cruel et sans pitié, mais sa détermination fait tout. Son compagnon de route, Ombre, ne s’y trompe pas en voulant l’aider dans cette aventure. Si le récit initiatique peut sembler bateau, il est assez bien fichu pour qu’on soit empathique du destin du héros. On souffre avec lui, on a envie de l’encourager. Non, pas parce qu’il a des pouvoirs extraordinaires, mais justement parce qu’il a un cœur et beaucoup de bonnes volonté.

Pour ceux qui ont déjà vu l’anime, certes il n’y a pas de différence scénaristique car WIT studio a fait un excellent travail d’adaptation. Quand on lit Ranking of kings on a cette impression de lire un livre pour enfant, mis en page comme un manga. Le contenu serait quant à lui non pas pour des petits lecteurs, mais pour des adultes prêt à souffrir avec ce petit prince courageux.

De salaryman à mangaka

Dans la vie, il faut parfois choisir entre deux carrières. C’est ce qui est arrivé à Sōsuke Tōka. Il devient salaryman, mais un jour il décide de publier ses dessins sur internet. Les likes se multiplient à son grand étonnement. Son aventure était lancée. Approché par plusieurs maisons d’édition, il décide de refuser dans un premier temps pour que son œuvre gagne en popularité. Le succès de ce petit bonhomme est au rendez-vous. Car au -delà de son trait très simple et enfantin se cache une histoire forte et qui parle à tout le monde. Il a pris le temps de développer ses personnages. Certains qu’on pourrait penser mauvais, sont en fait de bonnes personnes. La vie ce n’est ni noir, ni blanc, tout dépend du contexte.

Dans un petit bonus, l’auteur nous présente son poste de travail, toujours intéressant de voir comment un artiste travaille. On ne s’en rend pas forcément compte en France, mais le métier de mangaka n’est pas bien vu. J.P. Nishi en parlait dans un de ses mangas, il était étonné que sa femme s’intéresse à lui et à son travail. D’ailleurs beaucoup d’auteurs et d’autrices ont des pseudos et ne souhaitent pas montrer leurs visages.

Ranking of kings est un nouveau coup de cœur comme l’a été l’anime. C’est un voyage initiatique profond, intelligent et où l’émotion viendra vous déchirer le cœur.

Service presse

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.