Lecturemanga - manhwa - manhua

L’assassin légendaire est de retour dans Sakamoto Days

Sakamoto Days est un manga de Yūto Suzuki. Né à Nagoya en 1993, il fait ses études dans l’Université des Arts de Tokyo (Geidai) au département Peinture Japonaise (Mais si vous connaissez c’est la même que dans Blue period !). Locker Room  une histoire courte publiée en 2019 dans le JUMP+ fait bonne impression, il commence ensuite dans le JUMP avec Sakamoto Days. Le succès est immédiat et la série compte désormais six tomes.
Vous pouvez lire sur Glénat manga max et Manga plus les derniers chapitres en français.

De quoi ça parle ?

Taro Sakamoto est un assassin légendaire, le meilleur d’entre tous, craint par tous les gangsters, adulé par ses pairs. Mais un beau jour… il tombe amoureux ! S’ensuivent retraite, mariage, paternité… et prise de poids. Sakamoto est aujourd’hui patron d’une petite épicerie de quartier et coule des jours heureux avec sa famille. Mais lorsque son passé le rattrape sous les traits de Shin, un jeune assassin télépathe, Sakamoto reprend du service… et malgré son apparence, il est toujours aussi charismatique lorsqu’il passe à l’action !

© by SUZUKI Yûto / Shûeisha
Ex. assassin et père de famille

Etre un assassin aussi bon soit-il n’empêche pas d’avoir envie un beau jour de se ranger et de fonder une famille. C’est le cas de Sakamoto qui rencontre l’amour de sa vie. Il laisse tomber son métier et décide d’ouvrir une épicerie avec sa femme. Pourtant le milieu ne l’a pas oublié, quelques années après tout bascule quand Shin débarque. Ce dernier est aussi un assassin et télépathe. Mais surtout un grand admirateur de Sakamoto. Après quelques péripéties ce dernier se range aussi et devient employé de la superette.

Riche en action et en humour Sakamoto days ne laisse pas indifférent. Si le héros paraît au premier abord un peu apathique, c’est bien entendu pour mieux nous tromper. Car malgré ses kilos en plus, il n’a rien perdu de ses qualités d’assassin. Bien au contraire. Il est redoutable et les adversaires qui pensent qu’il s’est ramolli vont vite regretter cette erreur de jugement.

Assassin et épicier

Le trait très vif de Yūto Suzuki est appréciable, il donne une dynamique incroyable aux différents combats. Jamais statique, on sent toute l’énergie des protagonistes se mettre en branle. Même si les visages restent assez simple, on en prend plein les yeux dès que c’est de la baston. L’histoire en elle-même n’est pas la plus originale de toutes, mais elle se lit très bien. C’est un divertissement assez sympa. On prend plaisir à suivre les aventures déjantés de Sakamoto et Shin. Avoir un héros badass, mais avec un look loin des codes du beau gosse, c’était plutôt osé. Même si dans les grands moments de castagne Sakamoto reprend une apparence stylée, il est vrai que ça reste couillu.

Pour les impatients, les nouveaux chapitres sont disponibles en français tous les dimanches. Une belle mise en avant pour un titre vraiment jouissif.

Sakamoto days est une comédie bourrée d’action. Gros carton au Japon, la série a vite pris de l’empleur, si bien qu’on imagine une belle carrière pour Sakamoto et ses amis. Laissez-vous tenter, les premiers chapitres sont aussi disponibles gratuitement et vous donneront peut-être l’envie de creuser un peu.

Public : tout public - +12 ans
Service presse

Un pop store a été ouvert le 6 avril pour fêter la sortie de Sakamoto days 11 rue des déchargeurs à Paris juste à côté de Chatelet.

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.