Lecturemanga - manhwa - manhua

DAI DARK le chaos selon Q-HAYASHIDA 

DAI DARK est le nouveau manga de Q-HAYASHIDA que l’on connait pour son très étrange et pourtant jouissif Dorohedoro. Cette fois elle est publiée dans le magazine Gessan au côté de Mix de Mitsuru Adachi par exemple. Comme son précédent travail, c’est Soleil manga qui édite Dai dark en français. Ils ont d’ailleurs mis le paquet avec une très  jolie fab malgré le format plus petit et vous pouviez même avoir un poster en cadeau (trois au choix).

De quoi ça parle ?

Sanko Zaha, un ado qui adore les spaghettis, voyage dans les ténèbres de l’espace infini. On raconte que ses os exauceraient n’importe quel souhait. C’est pourquoi les pires malfrats de l’univers veulent lui faire la peau. Heureusement, toujours accompagné d’Avakian, son fidèle compère, il n’hésitera pas à désosser gaiement tous ses assaillants.

Pour lire un extrait cliquez sur l’image © by HAYASHIDA Q / Shôgakukan
Chaos et ténébres

J’ai connu Q-HAYASHIDA grâce à l’excellente adaptation de Dorohedoro sur Netflix. Avant cela je n’avais pas entendu parler de ce manga. La série est assez longue et je n’ai pas encore commencé à l’acheter, mais il est évident qu’il me l’a faut. Déjà parce que je doute d’avoir un jour la suite en anime, et surtout parce que ce manga mérite de figurer dans ma bibliothèque. Ainsi, quand Dai dark a été annoncé il était impossible pour moi de ne pas acheter day one sa nouvelle série. Les retours de mes collègues du Cri du mochi ne faisaient que me conforter dans mon projet. Oui, oui j’ai de grands projets dans la vie. Surtout pour faire grossir ma PAL.
Certes cette fois elle est publié dans un magazine shōnen, cependant le résumé tout comme le desing ne faisait aucun doute que le chaos et les ténèbres n’allaient pas être édulcorés. Petite particularité la traduction a été confié à Florent Gorges (Omake book / Omake manga).

On retrouve sa patte, son style à la fois sale, sombre et inventif. Je pense notamment à tous ces objets qui sont « compressés ». Sanko est un jeune garçon de 14 ans, plutôt beau gosse, qui dès qu’il porte  la peau de ténèbres semble invisible. Mais c’est avant tout un ado, un ado qui aime manger et plus particulièrement des spaghetti aux boulettes. Personnage insouciant il est aussi très attachant, suivre ses aventures dans l’espace est un vrai plaisir.

A la vie à la mort

L’autrice nous plonge dans les confins de l’univers, notre héros est en très mauvaise posture et on crain pour sa vie, mais c’était parce qu’on ne savait rien de lui car il est pour ainsi dire très compliqué de le tuer. Tout d’abord il semble avoir une faculté de régénération hors norme, de plus il est surveillé par Avakian. Mais une question reste en suspend. On dit que ses os exhaussent tous les souhaits. De ce fait, tout le monde en veut à sa vie. Evidement il est assez fort pour que personne n’arrive à ses fins, mais le pourquoi du comment lui échappe toujours.

Les personnages haut en couleur, incroyablement amusants dans un monde pourtant aussi crade que sombre. Je pense notamment à Death Delamort qui est vite devenu un de mes personnages préférés. Un certain flegme à l’anglaise que j’aime beaucoup.

C’est glauque, sale et terrifiant, et en même temps drôle, plein de gags et de situations ridicules. La flipette que je suis passe ainsi un très bon moment.

DAI DARK est un nouvel OVNI made in Q-HAYASHIDA on ne peut qu’espérer qu’avec le coup de projecteur sur Dorohedoro, les lecteurs soient plus nombreux à lire sa nouvelle œuvre. Un chaos toujours aussi jouissif, et ce même si on n’a pas encore toutes les clés pour tout comprendre, on prend tellement son pied avec ce premier tome qu’on n’attend qu’une chose : la suite !

Public : + 14 ans

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.