Lecturemanga - manhwa - manhua

Kuro le nouveau chaton qui débarque en manga !

kuro-jap-1-9

Dans la série j’aime les chats voici Kuro, un cœur de chat un tout nouveau manga de 9 tomes édité chez Kana. A ceux qui disent qu’il y aurait trop de manga sur les chats je vous rassure ils sont encore minoritaire sur les centaines de nouveaux titres qui sortent tous les ans :p L’invasion n’est pas encore pour maintenant. Et moi pendant ce temps là je suis trop heureuse d’avoir un petit nouveau qui reprend le flambeau puisque Chi (Glénat) va bientôt s’arrêter.

Electre_978-2-505-06383-4_9782505063834Kuro, un cœur de chat

Suivez les aventures de Kuro, le plus craquant des chats ! Kuro, jeune chat noir et sa « soeur » Chinko sont recueillis par M. Hige. Ils vont devoir s’habituer à un nouveau quartier, pas toujours accueillant, et vivre leur vie de félin ! Un manga craquant conté à travers les yeux du chat et qui égratigne au passage les pauvres humains que nous sommes.

C’est dans la collection Made in que Kana a décidé de sortir les aventures de ce petit chat noir (kuro en japonais).
Au Japon il a débuté en 2001 dans le magazine Evening puis Morning (le mag destiné aux adultes où l’on peut suivre Cesare, Chi ou encore Billy Bat). Il c’est terminé en 2005 et totalise 9 tomes.

Le ton est plus adulte que sa camarade Chi ou Plum. Si Kuro s’exprime, ce n’est pas pour autant que son maître, Hige, le comprend. C’est un chat, un vrai qui fait pipi ou caca pour marquer son territoire et qui sent l’appel de la femelle lors qu’elles ont leurs chaleurs. Le quotidien de ce greffier est touchant, amusant parfois même attendrissant.

Kana a opté pour le sens de lecture français – comme pratiquement tous les mangas avec des animaux – si je pense comprendre pourquoi, je trouve toujours ça dommage. Car même si cela n’altère en rien l’oeuvre d’origine je préfère lire dans le sens original.
Ce manga n’est pas particulièrement destiné aux enfants, le sens français est sans doute utiliser cette fois pour ne pas rebuter le français qui ne connait pas le manga et qui pourrait avoir mal au crâne en lisant l’histoire à l’envers.
Le premier chapitre en couleur et une planche d’autocollants à la fin ce qui explique le prix de 12,70 € (format 14,8 x 21 pour 170 pages environ). Les finitions sont vraiment belles avec une jolies couvertures, moins flashy que son homologue japonaise.

Ce qui m’a aussi beaucoup plus c’est le trait définitivement différent de l’auteur, un trait élégant, qu’on croirait sorti d’une estampe. Un graphisme original qui se démarque nettement de ses concurrents. Point de trames, mais des noirs et des gris à l’encre de Chine. Quand les chats se battent on ressent toute la violence grâce à un trait vif et clair.

Vous l’aurez compris je recommande vivement la lecture de la vie de Kuro, le petit chat noir qui découvre la vie.

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.