avis : CD/DVDMusique

Imagine dragons : mon coup de cœur de l’année !

Article-8599363-Photo_ImagineDr_300RGB1

Parfois ça vous tombe dessus sans prévenir. J’ai découvert Imagine dragons comme j’ai fais la connaissance de Florence + the machine avec le générique de fin d’un film. N’écoutant pas du tout la radio et n’ayant plus de chaîne télé musicale il faut bien trouver d’autres moyen de découvrir de nouveaux talents.

NightVisionsCover-300x300Imagine dragons – Night Visions

Groupe de rock alternatif Imagine dragons nous offrent une musique fraîche, positive et mélodique. Tout ce que j’aime en somme. C’est donc sans hésitation que j’en ai fait mon coup de cœur musical du moment.

Véritable phénomène leur premier album est d’une indubitable efficacité pour un si jeune groupe (2008). Un rock mélodique et prenant qui donne la banane. Le titre le plus accrocheur, Radioactive, a déjà servit pour plusieurs publicités ainsi que le générique de fin du film de SF Les âmes vagabondes. C’est grâce à ce dernier que j’ai flashé sur le groupe.

A la première écoute, j’ai trouvé les autres titres moins efficaces, mais après quelques tours de piste je les fredonnes sans peine. Comment résister à Tiptoe, it’s time ou On top of the world ? Impossible, je vous dis ! Personnellement je ne peux pas je chante à tue tête avec lui et j’espère bien emmerder mes voisins.

Des titres plus calmes mais aussi plus chargés en émotion comme Amsterdam ou Hear me sont là aussi pour contrebalancer l’esprit plus festif ou futile de Underdog ou Every night. La version collector est plus longue avec l’ajout d’anciens titres tirés de leurs EP précédents. Sans être indispensable, ces quelques titres sont dans la lignée de ce qu’ils ont produit dans l’album.

Ces visions nocturnes sont éclectiques, et charme nos oreilles curieuses. Impossible de s’ennuyer, le rythme et les mélodies tournent et retournent dans votre tête sans vous lâcher. Un essai que le groupe semble transformer lors de leurs concerts. Ayant loupé leur prestation en mai, je vais me faire une joie d’aller les saluer en octobre à l’Olympia !

Note : 17/20

Tanja

Tanja écrit sur la J-music, les mangas et les anime. Tombée très tôt amoureuse du Japon, elle est rédactrice depuis 1997 dans différents fanzines, magazines (Japan Vibes, Rock one), webzines (JaME, Journal du Japon) ainsi que sur son blog (Last Eve). En 2019, elle s'inverti dans le BL Café pour parler de Boys' love aux plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.