Entre la vie et la mort : Funeral Concerto

Funeral Concerto est un titre taïwanais de Rimui Yumin. Il a remporté la médaille d’or au 14e prix JAPAN INTERNATIONAL MANGA en 2021. Il faut dire que c’est totalement mérité. C’est Nazca qui nous offre cette belle opportunité de découvrir ce manga (ou manhua) plein d’humanité.

C’est quoi l’histoire ?

À la recherche de ses rêves, Lin Chu-sheng quitte l’université et quitte la maison et commence à travailler pour un directeur de pompes funèbres. Bien qu’elle doive travailler avec les morts, la plupart de son temps est passé à faire face aux émotions de ceux qui sont encore vivants : un père incapable d’accepter le suicide de son fils, les familles d’un bigame ne se rencontrant qu’après décès, une mère qui ne veut pas laisser partir un enfant…
Lin est témoin de toute la gamme des expériences humaines et réfléchit sur sa propre famille et sa vie.

Après la mort…

Notre héroïne, Lin Chu-sheng, est jeune et pour le coup assez naïve. Mais cette naïveté n’est en aucun cas un défaut. Spontanée et d’une gentillesse rare, elle veut avant tout aider son prochain. Même si ses actions semblent parfois aller bien au de-là d’une simple employée des pompes funèbres, ce sera justement sa force. Au fil des rencontres et des cas qu’elle va rencontrer dans son travail elle va trouver la force d’affronter ses propres problèmes.
Alors qu’il ne s’agit que d’un one-shot l’autrice maîtrise parfaitement son propos, jusqu’au dernier chapitre où l’émotion vous submergera. Il m’a beaucoup touché. On apprend aussi beaucoup de choses sur comment se font les rituels, ainsi que la préparation des corps. L’autrice s’est beaucoup renseigner avant d’écrire son histoire.

Que reste-t-il ?

Peut-être avez vu le film japonais, Departures de Yojiro Takita qui parle aussi des rites funéraires. C’est intéressant comme d’un sujet lourd et douloureux ils arrivent au contraire à rendre ça lumineux. La mort il faut l’accepter car personne n’y coupera. Reste à faire un travail sur le deuil et ainsi trouver la paix malgré la douleur.
Les dessins de Rimui Yumin sont très gracieux et la couverture tout en retenue transmet tout de même l’intensité de l’émotion que vous allez ressentir en lisant ce manga. C’est une très belle découverte qui a largement mérité sa médaille d’or. Taïwan regorge de très bons auteurs que je ne me lasse pas de découvrir.

Funeral Concerto est  un manga émouvant et incroyablement lumineux malgré son propos grave. Son autrice réussi parfaitement à nous émouvoir sans user d’effet dramatique à outrance, juste la vie et la mort intimement liées.

Public : à partir de 14 ans

Service presse

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.