Les derniers drama Boy’s love à voir sur Viki

Pour ce nouvel article j’ai compilé les dernières séries boy’s love que l’on peut voir sur Viki. Toutes ces séries sont de 2022 et elles sont soit en cours de diffusion soit déjà complètes. Je vais vous donner mon avis sur quatre d’entre elles.

Old Fashion Cupcake

Ce drama est tiré du manga du même nom de Sagan Sagan que vous pouvez lire chez Akata. Je vous en ai parlé longuement dans un article sur le blog. Le drama est disponible depuis plusieurs mois sur Viki. La série est réalisée par Kato Ayaka.

C’est quoi l’histoire ?

Nozue (Takeda Kouhei) est un employé de bureau de 39 ans. Il est aussi résolument enlisé dans la routine. La vie est devenue banale. Sa carrière ne va nulle part et il n’a jamais pensé à se marier. La monotonie de cette vie ennuyeuse et grise l’a épuisé et il commence à souffrir de dépression. Togawa (Kimura Tatsunari), son assistant de 29 ans, est une autre source de problèmes. Bien que Togawa soit le subordonné de son aîné, il se montre froid et désagréable envers Nozue.

Cependant, au fond de lui, Togawa éprouve un profond respect pour son aîné – et ressent même une attirance romantique pour lui. Le destin s’en mêle lorsqu’un jour, ils se retrouvent tous les deux dans une crêperie qui est un lieu de prédilection pour les jeunes femmes séduisantes. Ils finissent par passer plus de temps ensemble dans ce lieu inhabituel et commencent à apprécier de plus en plus la compagnie de l’autre. Au début, Nozue est déconcerté par les tentatives soudaines de Togawa de le rendre heureux. Mais peu à peu, le duo commence à sentir l’appel de Cupidon. Le grand amour pourrait-il se profiler à l’horizon pour eux ?

Une adaptation réussie

Le drama est plutôt bien dans son ensemble, les acteurs ne surjouent pas trop. On garde un ton sérieux dans l’ensemble comme dans le manga. Le seul reproche c’est sans doute les quelques longueurs qui emailent la série. A la base il n’y a que le premier tome qui est adapté. C’est un peu court pour une série complète de cinq épisodes. C’est sans doute ça qui a fait qu’il n’a pas fait d’étincelle et c’est un peu dommage.
Mise à part ça on a droit à un drama de qualité.

Old fashion cupcake est une adaptation intéressante, un peu lente, mais que cela ne vous empêche pas de vous plonger dans l’histoire de Nozue et Togawa.

Public : Tout public


Kabe-Koji-Nekoyashiki-kun Desires to be Recognized

Kabesa doujinsakka no nekoyashiki kun ha shounin yokkyuu wo kojiraseteiru (Kabe-Koji-Nekoyashiki-kun Desires to be Recognized) de Minamoto Kazuki va être adapté en drama. Il sera diffusé en octobre 2022 sur ABC tv et Rakuten TV. Les deux héros sont joués par Kōdai Matsuoka et Masaki Nakao. Le manga compte 4 tomes et la série est toujours en cours dans le Web Comic Ryû.

C’est quoi l’histoire ?

Mamoru Nekoyashiki (Matsuoka Koudai) est un artiste reclus qui réalise des doujinshi : des œuvres créées par des fans ou autoéditées. Il a créé une série de mangas de BL qu’il rêve de vendre dans le rayon dédié aux doujinshi populaires dans les librairies. Seuls quelques rares artistes de doujinshi se voient accorder cet honneur rare – et être sélectionné pour vendre ses œuvres de cette manière serait une source majeure de reconnaissance pour son art.

Mais sa vie bascule lorsqu’il retrouve soudainement Kazama Issei (Masaki Nakao), un ami d’enfance dont il était amoureux. Les deux se sont éloignés dans des circonstances quelque peu ambiguës après un échange lors de la cérémonie de remise des diplômes de leur lycée. Depuis qu’il a quitté l’école, Kazama Issei est devenu une star de la pop. Il a rejoint un groupe pop masculin nommé Shiny Smile, qui est en route vers le succès. Les retrouvailles avec Kazama Issei aideront elles Mamoru Nekoyashiki à réaliser son rêve – ou conduiront-elles le duo sur un chemin inattendu vers l’amour ?

Reconnaissance

Kabe Koji c’est sans aucun doute mon plus gros coup de cœur drama de ces derniers mois. Mamoru Nekoyashiki ne rêve que d’être reconnu dans le milieu très fermé des dessinateurs de doujinshi (publication amateur). Faire parti du cercle du mur dans les conventions c’est son but ultime qu’il a atteint. Certains emplacements dans les grosses conventions sont convoitées. Cela veut dire que vous avez beaucoup de fans et que votre travail est reconnu. Effacé et replié sur lui-même c’est le seul moment où il se sent bien. C’est aussi un grand fan de Kazama Issei membre d’un groupe d’idol. C’est aussi un ancien camarade de lycée pour lequel il a toujours éprouvé plus que de l’amitié. De son côté Issei est traumatisé par ce sourire qui ne le quitte jamais et qui lui a valu bien des tourments. Les deux héros recherchent la reconnaissance.

Tiré du manga de Minamoto Kazuki, Kabe Koji est une bonne adaptation du matériel de base. La série étant toujours en cours l’auteur est très loquasse sur son compte twitter. Graphiquement, on est loin de ses boy’s love (que vous pouvez lire sur Futekiya en anglais). D’ailleurs toutes les illustrations et doujinshi sont ses œuvres.

Kabe Koji est un drama qui donne le sourire. C’est un rendez-vous que je ne manque sous aucun prétexte et j’espère qu’un jour le manga sortira en France.

Public : Tout public


Takara-kun & Amagi-kun

Cette série est adaptée d’un manga dessiné par Hanage no Mai. Le drama est réalisé par Yoshino Mamoru. Les deux héros sont interprétés pas des Johnny’s : Sato Arata et Oriyama Na.

C’est quoi l’histoire ?

Takara (Sato Arata) et Amagi (Oriyama Naohiro) sont diamétralement opposés. Le premier est sociable, populaire et fait partie d’un groupe d’extravertis à l’école. Son camarade de classe Amagi est tout sauf cela. Bien qu’il ne soit pas impopulaire, il est extrêmement calme et réservé. Leurs nombreuses différences font qu’ils ont peu de choses en commun. Mais il y a une raison pour qu’ils interagissent : ils font tous deux partie du comité environnemental de leur classe. Cela signifie qu’ils doivent s’occuper de la pelouse. Un jour, alors qu’ils sont tous deux chargés de désherber, Amagi, habituellement silencieux, déclare soudainement à son camarade de classe qu’il l’aime.

Cette soudaine déclaration lui permet de piquer l’intérêt de Takara, et les deux décident de sortir ensemble, tout en acceptant de garder leur relation secrète pour le reste de la classe. Cependant, ils découvrent rapidement qu’il n’est pas facile de cacher une relation. Et il n’est pas facile non plus de sortir avec quelqu’un qui est si différent de soi. Amagi pourra-t-il s’habituer à la façon de vivre de Takara ? Et Takara apprendra-t-il un jour les véritables secrets du cœur d’Amagi ?

Drama dispensable

Alors, c’est mignon, mais c’est terriblement cul-cul. Je l’ai regardé en entier mais je dois bien avouer que c’est l’un des plus mauvais que j’ai pu voir cette année. Je n’ai pas lu le manga donc je ne sais pas si c’est l’histoire de base qui n’est pas top ou si c’est le format drama avec huit épisodes qui rend le tout insipide. Les acteurs ont beau être des Johnny’s mignons comme tout, le jeu d’acteur est très moyen. Le scénario est ultra basique, on a un peu de mal à s’attacher au couple principal et leur histoire est tellement vu et revu qu’on n’est étonné de rien.

Je ne connaissais pas le manga, mais son adaptation ne pas donnée envie d’y jeter un œil. Regardez le si vous avez le temps, sinon passez votre chemin.

Public : Tout public


Eternal Yesterday

Eien no kinou (Eternal yesterday) est tiré du light novel d’Eda Yuuri avec les dessins de Tanji Youko sorti en 2010.  La série est réalisée par Kobayashi Keiichi.

C’est quoi l’histoire ?

Yamada Koichi (Komiya Rio) est un lycéen toujours joyeux, toujours populaire, avec beaucoup de camarades de classe. Oumi Mitsuru (Inoue Sora) est son opposé : un jeune étudiant doué particulièrement intelligent, mais avec peu de compétences sociales. Malgré leurs personnalités très différentes, ils commencent à ressentir une forte attirance mutuelle. Mais un matin pluvieux, alors que leur passion est grandissante, un camion percute Yamada Koichi devant Oumi Mitsuru.

Quelques instants plus tard, Oumi Mitsuru constate que l’autre garçon s’est simplement relevé et a continué à vaquer à ses occupations comme si de rien n’était. Mais ce n’est pas ce que le reste du monde semble comprendre des événements.

L’amour après la mort ?

Il est encore en cours au moment où j’écris ses lignes. Un peu de fantastique ne fait pas de mal. Oumi Mitsuru meurt lors d’un accident de voiture aux côtés de Yamada Koichi. Ce dernier ne pourra rien faire à part constater la mort de son ami. Contre toute attente il se relève ! Ce n’est pas un zombie, son cœur ne bat plus, et après lui avoir fait passer des radios la docteure lui confirme qu’il a la colonne vertébrale brisée. Comment peut-il être encore debout et parler ?!
Alors que les camarades de classe du garçon commencent lentement à oublier Yamada Koichi, la passion d’Oumi Mitsuru pour lui commence à brûler plus fort que jamais. Mais est-ce vraiment le « même » Yamada Koichi ? Ou quelque chose de très inhabituel est-il arrivé à l’amour de la vie d’Oumi Mitsuru ?

Tiré d’un light novel, Koichi est amoureux de son camarade, mais n’ose pas le lui révéler de peur que l’amour qu’il éprouve ne soit pas réciproque. Par contre on repassera sur les baisers façon planche de bois, classique dans un drama japonais, mais toujours aussi frustrant. Cela ne m’empêche pas d’avoir hâte de voir la suite !

Eternal yesterday est un drama très sympathique et qui vous prendra immanquablement une partie de votre cœur en route.

Public : Tout public

Tanja

Je suis tombée dans les animes et les mangas depuis toute petite. Mais depuis 1997 je me suis spécialisée dans la Jmusic sur divers média. Avant toute chose j'aime le rock sous toutes ses formes et je m'éclate en concert. Depuis peu j'ai acquis un doctorat en manga avec des chats.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.